Texas Instruments NaviLink 5.0 : du GPS pour les mobiles

Le par  |  0 commentaire(s)
Texas Instruments logo

Afin de faciliter l'intégration de nouvelles fonctionnalités attractives dans les téléphones portables, Texas Instruments propose diverses solutions fonctionnant avec une unique puce.

Texas instruments logoAfin de faciliter l'intégration de nouvelles fonctionnalités attractives dans les téléphones portables, Texas Instruments propose diverses solutions fonctionnant avec une unique puce. Pour fournir des applications GPS aux mobiles grand public, la société lance sa solution NaviLink 5.0, un chipset n'occupant pas plus de 25 mm² et peu coûteux.

Le récepteur intégré de NaviLink 5.0 offre un temps de première localisation très rapide même en conditions de signal faible (sous-sol, environnement urbain dense). L'inclusion de ce chipset dans les mobiles permettra grâce à sa fonction GPS un accès au services LBS ( Location Based Services ) ou services de géolocalisation ainsi que la possibilité d'utiliser des applications de navigation.

NaviLink 5.0 supporte l' A-GPS ( Assisted GPS ) qui permet de collecter à l'avance la position des satellites et de déterminer une position beaucoup plus rapidement que les systèmes GPS classiques. La puce a été conçue en fonction des contraintes de volume, de coût et de consommation d'énergie propres aux téléphones portables.

Texas instruments navilink 5 0 gps

Générer des revenus grâce aux services LBS
En attendant que la technologie soit prête, les opérateurs misent beaucoup sur les services LBS qui seront l'occasion de développer des partenariats commerciaux afin de proposer des offres promotionnelles aux utilisateurs en fonction de leur environnement, ou de permettre à chacun de localiser ses amis ou les membres de sa famille à proximité.

" Nous envisageons une potientalité de croissance pour les téléphones portables GPS, notamment sur les segments de milieu et haut de gamme. Avec l'augmentation de la demande liée aux services LBS, une solution optimisée et peu coûteuse comme le chipset NaviLink 5.0 de Texas Instruments facilitera l'adoption du GPS dans les terminaux grand public ", explique Patrick Connolly, analyste chez IMS Research.

Avant de bénéficier de logiciels de navigation en 3D qui faciliteront l'identification des édifices sur les petits écrans des mobiles, il faudra attendre après le dernier trimestre 2007, date de lancement de la production en masse.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]