The Watch Dogs : Ubisoft tire les leçons d'un développement et d'une sortie chaotique

Le par  |  24 commentaire(s) Source : MVC
Watch Dogs - vignette

Très prometteur lors de sa présentation, tout ne s'est pas véritablement passé comme prévu à la sortie de Watch Dogs, si bien que chez Ubisoft, on évoque déjà tirer les leçons de la situation.

Yves Guillemot, président d'Ubisoft, a récemment accordé un interview au site MCV dans lequel il évoque les changements à venir dans la façon dont l'éditeur développera ses jeux, et les stratégies mises en place mises en évidence par le chaos qui aura été à l'origine de The Watch Dogs et de sa controverse :

Watch Dogs PC - Enhanced Reality Mod V3 - 6 " Ce que nous avons de plus en plus constaté, c'est qu'aujourd'hui nous avons besoin de bien plus de temps pour peaufiner nos jeux. Nous avons fignolé Watch Dogs jusqu'à la dernière minute, modifié certains éléments au tout dernier moment. Du coup, ce que nous avons décidé de faire, c'est de boucler le développement d'un jeu nettement plus tôt, afin que nous puissions tester un plus grand nombre de choses et, éventuellement, changer un certain nombre de paramètres."

En d'autres termes, c'est par manque de temps qu'Ubisoft n'aurait pas pris la peine de véritablement tester son titre phare avant sa sortie, avec l'ensemble des problèmes qu'ont pu constater les joueurs, notamment sur la question des performances et divers bugs, ce qui a également poussé Ubisoft à publier des mises à jour en urgence quelques jours à peine après la sortie du jeu.

Le développement de Watch Dogs ne se sera pas véritablement passé comme prévu, et plutôt que de perdre du temps sur des détails insignifiants pour les joueurs, Ubisoft envisage désormais d'économiser des ressources en réutilisant des éléments déjà existants dans d'autres titres : " Au fil du temps, nous allons réutiliser de plus en plus d’éléments. Actuellement, un studio va créer une voiture qui ne sera même pas réutilisée dans un autre jeu. Nous devons donc nous assurer que ce soit le cas à l'avenir, surtout pour des objets auxquels les gens ne font pas attention. C'est en allant dans cette direction que nous pourrons optimiser notre investissement."

Risque-t-on alors d'en arriver à avoir des univers communs à plusieurs titres avec l'impression de jouer systématiquement au même jeu avec un nom et un personnage principal différent ? Ubisoft ne compte pas en arriver là, mais il est évident que les jeux au contenu 100 % original ne sont pas forcément les plus rentables pour les éditeurs, même avec des titres à fort succès. C'est d'ailleurs pour cela que ces derniers multiplient les DLC payants, bien plus rapides à produire et qui permettent de rentabiliser les licences plus que la création de jeux entiers.

Côté rentabilité, Ubisoft n'a pourtant pas à rougir puisque le premier trimestre aura été rentable pour le groupe : 360 millions d'euros, soit un bond de 374% en glissement annuel. L'éditeur qui tablait sur des revenus prévisionnels à hauteur de 310 millions a donc plus que dépassé ses objectifs. Un succès auquel a justement grandement participé le titre Watch Dogs qui s'est écoulé à plus de 4 millions d'exemplaires la première semaine de sa sortie.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1791642
On aurai pourtant pu croire le contraire, puisqu'ils avaient déjà décalé la date de sortie de 6 mois....

Mais bon, c'est déjà bien qu'ils tirent des conclusions de cette expérience, en espérant qu'ils fassent mieux la prochaine fois
Le #1791652
Le foutage de gueule continue. Ils ont bâclé leur jeu et ont même été jusqu'à brider la version PC. Leur histoire de réutilisation d'éléments n'a rien à voir avec le fait qu'ils méprisent les joueurs en qui ils ne voient qu'un porte-monnaie sur pattes. Dommage, là, ça s'est vu...
Le #1791672
les moteurs graphiques et physiques sont déjà mutualisés depuis longtemps, il paraît donc normal qu'une ferrari dans un jeu soit réutilisée pour un autre, sans avoir à refaire sa modelisation à 0 à chaque fois.
Le #1791692
Mouais, je ne suis pas convaincu. A mon avis (qui n'engage donc que moi), ça pue le discours marketing "on a compris, on ne le fera plus, on prendra plus de temps pour fignoler nos jeux", ça sert juste à rassurer le futur client ou le client déçu. Mais concrètement, beaucoup de gens pensent que malgré les 6 mois de développement supplémentaires, Ubisoft s'est dépêché de sortir le jeu pour profiter de la sortie des consoles next gen et de l'engouement que cela suscite.

J'attends de voir pour les prochains jeux mais j'ai des doutes. Tout comme pour les DRM, ça a mis du temps à faire son petit de chemin chez Ubisoft avant de comprendre qu'une connexion permanente requise était juste le truc le plus restrictif.

Pour ma part, ils ont perdu ma confiance, et pas que depuis Watch Dogs. Le fameux patch tant attendu par ceux qui avaient des problèmes de performances est sorti 1 mois après et n'a absolument rien réglé, voire même empirer les choses pour certains utilisateurs. Le discours comme quoi la version PC était la "lead version", c'était juste du gros pipeau, même si ils affirment que non, il faudra alors m'expliquer pourquoi à la sortie du jeu, ils ont justifié les problèmes de perfomances sur Twitter en expliquant que c'était parce que les PC ne disposent pas de mémoire partagée comme sur console. J'avais juste envie de leur dire "bin oui mais si le PC était la lead version, alors pourquoi le jeu sur PC doit-il souffrir d'un problème de compatibilité venant de la version console??"
Le #1791702
Ok mais pour les fausses promesses et la non représentation du produit final est-ce qu'on a droit à un dédommagement vu que ubi ne parle pas de sortir un patch pour finaliser watch_dogs pour qu'il soit ce qui a été présenté à l'E3 ???

Parce que là, ils ont bien beau parler du futur, mais ils m'ont floué avec Watch dogs, je ne compte pas acheter d'autres jeux d'ubisoft à l'avenir, tout comme atari avec sa sortie toute buggée de test drive unlimited, je n'ai plus jamais acheté de jeu atari par la suite...
_________
3615Buck t'a beau pas aimer mon comm, je me sens comme si je m'était fait avoir, ils ont pas respecté ce qu'ils avaient annoncés, maintenant que je sais ce qu'ils font, j'ai pas l'intention de me faire avoir encore par ubi...
Le #1791782
Ce qui étonnant c'est que plus l'informatique avance, plus il y a de bugs majeurs à la sortie d'un soft. Je me souviens d'une époque où les ils sortaient à 100% ok du premier coup.

Donc, il y a tout de même une vraie question de fond sur l'évolution du développement en info qui se pose.
Le #1791792
PauletteParis a écrit :

Ce qui étonnant c'est que plus l'informatique avance, plus il y a de bugs majeurs à la sortie d'un soft. Je me souviens d'une époque où les ils sortaient à 100% ok du premier coup.

Donc, il y a tout de même une vraie question de fond sur l'évolution du développement en info qui se pose.


Le truc c'est qu'il y à 10 ou 15 ans c'était des passionnés de jeux vidéo qui faisait un jeux vidéo pour les passionnés de jeux vidéo.

Depuis, les Businessmans l'ont bien compris que ça deviendrait vite rentable avec les consoles, ils ont donc investit dans des studios indépendants.
Certain Businessmans n'ont même jamais jouer à un seul jeux vidéo.

Eux tout ce qu'ils voient c'est, argent, marché ouvert, argent, clients, argent, produits, argent, profit, argent, y a du pigeon à plumés, argent, je vais me torché avec des billets, etc...

C'est pour ça que je suis content de retrouvé ça avec les Accès anticipé, dit aussi Early acess, ou tu as un jeu original, par cher et qui t'ajoutera du contenu gratuitement pendant des années.

Le #1791842
PauletteParis a écrit :

Ce qui étonnant c'est que plus l'informatique avance, plus il y a de bugs majeurs à la sortie d'un soft. Je me souviens d'une époque où les ils sortaient à 100% ok du premier coup.

Donc, il y a tout de même une vraie question de fond sur l'évolution du développement en info qui se pose.


Mouais, enfin c'est vraiment une vision simpliste du développement de jeux vidéos. La complexité des jeux et celle des environnements d'exécution a évolué de façon exponentielle depuis. Tu crois vraiment qu'on peut comparer comme ça "Doom 2" en 1994 et un jeu open-world de la complexité de "Watch Dogs" en 2014 ?

Je ne défends pas Ubi soft sur ce coup là puisqu'ils se sont carrément foutu de la gueule des joueurs, c'est une évidence. Mais en faire une généralité sur le développement de programmes informatiques en 2014, c'est portenawak. En tant que développeur, je trouve au contraire bluffant qu'on puisse sortir des jeux comme "GTA", ou les "Batman Arkham" avec aussi peu de bugs "cachés"...

Certains semblent vraiment n'avoir aucune conscience du travail (et du talent) que demandent de tels jeux. N'oublions pas qu'ici c'est un problème de l'éditeur. Ce ne sont pas les développeurs qui décident de sortir un "Watch Dogs" dans cet état...
Le #1791862
Sicyons a écrit :

PauletteParis a écrit :

Ce qui étonnant c'est que plus l'informatique avance, plus il y a de bugs majeurs à la sortie d'un soft. Je me souviens d'une époque où les ils sortaient à 100% ok du premier coup.

Donc, il y a tout de même une vraie question de fond sur l'évolution du développement en info qui se pose.


Mouais, enfin c'est vraiment une vision simpliste du développement de jeux vidéos. La complexité des jeux et celle des environnements d'exécution a évolué de façon exponentielle depuis. Tu crois vraiment qu'on peut comparer comme ça "Doom 2" en 1994 et un jeu open-world de la complexité de "Watch Dogs" en 2014 ?

Je ne défends pas Ubi soft sur ce coup là puisqu'ils se sont carrément foutu de la gueule des joueurs, c'est une évidence. Mais en faire une généralité sur le développement de programmes informatiques en 2014, c'est portenawak. En tant que développeur, je trouve au contraire bluffant qu'on puisse sortir des jeux comme "GTA", ou les "Batman Arkham" avec aussi peu de bugs "cachés"...

Certains semblent vraiment n'avoir aucune conscience du travail (et du talent) que demandent de tels jeux. N'oublions pas qu'ici c'est un problème de l'éditeur. Ce ne sont pas les développeurs qui décident de sortir un "Watch Dogs" dans cet état...


mais l'objet de mon propos comprend tout, justement autrefois la date de sortie d'un soft était "quand ça sera fini" maintenant c'est le marketing qui décide et cela n'a rien à voir avec la complexité des jeux. Cependant, en toute logique, on pourrait s'attendre qu'au fur et à mesure de l'évolution technique il y ait des softs de plus en plus fiables or c'est le contraire qui se produit. Donc il y a un problème majeur.

Ne faudrait-il pas que ces sociétés soit financièrement poursuivies pour cesser ces pratiques ? Car c'est la seule industrie où on accepte qu'un produit totalement dysfonctionnant soit vendu. On imagine, un fabricant vendre des voitures sans freins et corriger le problème 1 mois après ?


Le #1791982
Sicyons a écrit :

PauletteParis a écrit :

Ce qui étonnant c'est que plus l'informatique avance, plus il y a de bugs majeurs à la sortie d'un soft. Je me souviens d'une époque où les ils sortaient à 100% ok du premier coup.

Donc, il y a tout de même une vraie question de fond sur l'évolution du développement en info qui se pose.


Mouais, enfin c'est vraiment une vision simpliste du développement de jeux vidéos. La complexité des jeux et celle des environnements d'exécution a évolué de façon exponentielle depuis. Tu crois vraiment qu'on peut comparer comme ça "Doom 2" en 1994 et un jeu open-world de la complexité de "Watch Dogs" en 2014 ?

Je ne défends pas Ubi soft sur ce coup là puisqu'ils se sont carrément foutu de la gueule des joueurs, c'est une évidence. Mais en faire une généralité sur le développement de programmes informatiques en 2014, c'est portenawak. En tant que développeur, je trouve au contraire bluffant qu'on puisse sortir des jeux comme "GTA", ou les "Batman Arkham" avec aussi peu de bugs "cachés"...

Certains semblent vraiment n'avoir aucune conscience du travail (et du talent) que demandent de tels jeux. N'oublions pas qu'ici c'est un problème de l'éditeur. Ce ne sont pas les développeurs qui décident de sortir un "Watch Dogs" dans cet état...


Peut-on comparer Far Cry avec Far Cry 3?
Peut-on comparer Unreal Tournament à Unreal Tournament 3?
Peut-on comparer Grand Theft Auto 3 à Grand Theft Auto IV?
Peut-on comparer Call of Duty 2 avec Call of Duty Ghost?

Pour le point, le premier a été lancé sans trop de problème de bugs gênant.
Le second.. et bien.. est sortie dans une plus grande douleur et a nécessité des correctifs d'urgence.

L'excuse de la complexité devient très difficile à supporter.
C'est vrai, la complexité s'est multiplié. Mais ce n'est pas la seule, la façon de créer ces jeux a aussi multiplié les outils pour la rendre plus accessible. Pour ne pas dire qu'un même jeu tourne sur toute la série tant les évolutions sont à peine perceptible.

Tu prenais DOOM 2 en voulant faire une comparaison avec un jeu sortie 20 ans plus tard. Mais si tu prenais celui sorti 10 ans plus tard. DOOM 3 est sorti fini. Sans trop de bug gênant. Quelle que soit sa qualité, il n'en est pas question ici.
Ceci est le résultat d'un titre qui est soigné. Un titre dont on veut la réussite.
Pour faire contraste du même studio, RAGE. Sorti archibugué. Tellement bugué qu'ils ont du, pour en vendre, le proposer à -60% moins de 6 mois après sa sortie. A cause de son éditeur qui a précipité sa sortie. Totalement vrai aussi.

Donc ce n'est pas la complexité le problème de nos jours, et depuis une dizaine d'années, c'est le fait de ne plus avoir une industrie du jeu vidéo mais l'industrialisation du jeu vidéo. Qui doit rapporter un maximum en en dépensant le moins possible.

Il n'y a plus de conscience dans ce métier de la part des gros.
Ce sont eux qui ont le plus de réserve (même en soustrayant la part des actionnaires et le salaire des différents membres du CA) qui en font le moins.
Et ceci, depuis le boum des consoles avec la nouvelle génération de joueurs, la génération 360/PS3 qui n'ont rien connu d'autres. Des cerveaux sans comparaison à qui ils ont pu vendre leurs jeux non finis. Car c'est devenu la norme, parce qu'ils sont plus nombreux que la génération qui les a précédé ainsi que l'avant dernière qui a été la première génération de joueurs.
Sans oublier le boum de l'Internet, qui sert encore plus de faire valoir au fait de sortir des jeux bugués jusqu'à la moelle.

Bref, non, la complexité n'est pas responsable de la situation.
Le fautif est soit devant le clavier soit tenant le stylo pour signer le chèque. Certainement pas la technologie qui, justement, s'est largement simplifiée.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]