Torpark, un navigateur transportable pour surfer incognito

Le par  |  8 commentaire(s)
Torpark

Décidemment, l'anonymat sur Internet semble être la préoccupation d'une frange toujours plus importante d'internautes.

Décidemment, l'anonymat sur Internet semble être la préoccupation d'une frange toujours plus importante d'internautes... et de développeurs avec en toile de fond, le respect de la vie privée. Pirate Party lançait à la mi-août son service de P2P anonyme pour 5 euros par mois. Il y a peu était lancé le navigateur Browsar permettant de ne laisser aucune traces de ses périnigrations sur le web.


Utiliser Tor de façon simple
La série continue avec cette fois le butineur Torpark qui nous arrive dans une nouvelle mouture, la 1.5.0.7. Comme son nom le laisse supposer, Torpark utilise le réseau Tor, un autre système de connexion Internet anonyme développé par Electronic Frontier Foundation (EFF). Tor est bien connu pour être un réseau esquivant l'analyse du trafic et en masquant l'identité de ses utilisateurs lorsqu'ils visitent des sites Web.


Transportable sur clé USB
TorparkUne fois lancé, Torpark se connecte automatiquement aux réseaux Tor. Toutes les données transitant entre les serveurs et ce navigateur sont alors cryptées et les adresses IP masquées. Le logiciel qui fonctionne sur le même moteur que Firefox (certaines extensions sont reconnues) n'a pas besoin d'être installé pour se lancer, juste un exécutable à cliquer. On pourra éventuellement l'utiliser en ballade depuis sa clé USB par exemple. Il est proposé dans 35 langues.

On pourra regretter que la navigation soit plus lente qu'à l'accoutumée, mais Torpark sera utilisé de façon sporadique pour des besoins bien spécifiques. Une fonction permet toutefois de désactiver l'anonymat pour revenir à des vitesses de surf plus rapides.


Soutien officiel
Bien qu'il existe des dizaines de solutions pour surfer incognito sur le web ( proxys, sites d’anonymat, logiciels spécialisés...), Torpark a l'avantage pour lui d'être gratuit et transportable. Développé tout d'abord de façon presque... anonyme, la dernière version du logiciel fait l'objet d'un lancement officiel par l'éditeur Hacktivismo qui rassemble un groupe international d'experts en sécurité informatique et de défenseurs des droits de l'homme.

A essayer donc sans risques et sans laisser de traces...

°°°°°°°

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #131480
Poils aux godasses
Le #131482
Y'a toujours pas l'Active X '
Le #131497
Je ne voudrais pas avoir à payer leur bande passante sur leurs serveurs.
Le #131538
Ce n'est pas expliqué dans la news, mais Tor, le programme utilisé dans TorPack est en fait un client serveur qui tout le monde peut installer chez soi ! L'entreprise n'as donc pas de serveur a elle, c'est les personnes volontaires qui éxécutent la partie serveur sur le PC pour relayer les demandes ! Bien sur, la fonction serveur est désactivé par défaut, il fautr l'activer explicitement !
Le #131556
C'est un FF "spécial" ; un peu plus lent à ce que j'ai pu voir, mais pas mal du tout, le concept...
Le #131571
@ tuxthepenguin Merci pour ton explication faite avec doigté.
Le #131606
Donc en gros, un pirate ou pire pedophile pourrait surfer "anonymement" en utilisant les ressources d'un utilisateur plus "normal"...
Ben ça promet !
Le #131624
Comme l'a dit Tuxthepenguin, ce soft ne fait qu'utiliser le réseau Tor... au passage, on peut très facilement configurer Firefox(ou n'importe quel autre browser) directement pour qu'il passe par Tor : suffit d'installer Tor(et privoxy), puis dans les prefs de FF, puis dans parametres de connexion, accéder au réseau via proxy, sur localhost, port 8118 ... bon par contre c'est plus lent que sans proxy, mais un coup d'oeil à la liste des exitnodes et quelques peaufinages du fichier torrc permettent d'accélérer le biniou

@sebXX : les "pirates" et les pédophiles ont pas eu besoin de Tor pour arriver à leur fins. Mais par contre le réseau Tor est souvent utilisé pour des attaques basiques sur IRC (takeovers et autres floods de mômes), et donc, une bonne partie des exitnodes (les noeuds de sortie) de Tor sont blacklistés sur irc, par exemple.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]