Twitter porte plainte contre le gouvernement US afin de pouvoir s'exprimer en toute transparence

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Twitter-Whale-fail

Le réseau social Twitter porte plainte contre le gouvernement US pour obtenir le droit de diffuser plus d'informations concernant les requêtes d'accès aux données personnelles de ses utilisateurs par les agences gouvernementales.

Avec les révélations des documents diffusés par Edward Snowden sur la récupération des données personnelles des utilisateus par les services de renseignement américains, la confiance a volé en éclats sur fond de soupçon de collusion entre les entreprises high-tech américaines et les agences gouvernementales.

twitter-logoPour tenter de rééquilibrer la situation, les entreprises sont nombreuses à demander à pouvoir détailler les requêtes officielles leur imposant de fournir un accès aux données personnelles de leurs utilisateurs, ce qui n'est pas autorisé par le gouvernement US.

Le réseau social Twitter veut s'attaquer à ce problème à la source en affirmant que le silence imposé par les autorités américaines via le Patriot Act est contraire au Premier amendement de la constitution américaine prônant la liberté de parole.

Or ce premier amendement serait violé par les restrictions imposées par les autorités nationales qui empêchent l'entreprise de donner le nombre de requêtes et de mandats leur imposant de le faire, "même si ce chiffre est égal à zéro", se plaint Twitter sur son blog officiel.

Le réseau social a passé plusieurs mois à négocier cette ouverture, sans résultat, et a donc choisi de tenter de l'obtenir par voie judiciaire auprès d'une cour de Caroline du Nord. Car si dans d'autres cas, des groupes ont négocié  la possibilité de diffuser des informations un peu plus précises, cette liberté est sévèrement encadrée et, en pratique, n'apporte pas grand-chose de plus.

Tout au plus peuvent-elles désormais confirmer qu'elles ont reçu de telles requêtes, ce qui n'était même pas le cas avant. Twitter ne veut pas se contenter de cet accord a minima et entend aller plus loin, ne serait-ce que pour démontrer qu'elles ne sont pas à la solde du gouvernement américain.Toujours cette question de confiance...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1812118
Il est temps que la liberté de pensée, d'expression et surtout la liberté tout court soient respectées
Le #1812127
Meditation a écrit :

Il est temps que la liberté de pensée, d'expression et surtout la liberté tout court soient respectées


"Est-ce donc nuire aux gens que de leur donner la liberté d'esprit ?"

Citation de : Jean-Paul Sartre (1905 - 1980)
Le #1812148
Cette plainte, n'a pas seulement pour but d'aboutir, en premier elle constitue en soit de la communication de la par de Twiiter en disant "regardez, on se bat contre les pratiques des UNSA et on est avec vous les internautes qui n'êtes pas contents".


Aussi on a raison de râler, et toutes ces sociétés ont compris qu'il y a un problème vis à vis de leurs clients/internautes qui ont perdu confiance et notamment sur les gens les plus influents qui donnent le la en informatique et que tout cela risque finalement de devenir nuisible à leur business.

Le #1812679
La poule mouillée bleue aurait donc des "corones"

C'est bien, on demande a voir jusqu'ou vraiment et qui d'autres...
Il fut un temps ca ne les derangait pas du tout.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]