Twitter : augmentation des demandes d'informations sur les utilisateurs

Le par  |  5 commentaire(s)
twitter-logo

Le nombre de demandes gouvernementales pour des informations sur des utilisateurs de Twitter est à la hausse. Le service de microblogging s'inquiète pour la liberté d'expression.

Twitter a publié la deuxième édition de son rapport de transparence. Un exercice de transparence auquel vient également de se plier Google.

Selon son rapport, le service de microblogging a dû conjuguer au second semestre 2012 avec 1 009 demandes gouvernementales pour des informations sur des utilisateurs. C'est une augmentation de près de 19 % par rapport aux 849 demandes du premier semestre.

Rappelons que Google a indiqué un total de 21 389 demandes gouvernementales pour le second semestre 2012, et également une augmentation à ce niveau.

Les demandes ont porté sur un total de 1 433 utilisateurs ou comptes Twitter. Pour 57 % de ces demandes, elles ont abouti à la délivrance de tout ou partie de l'information souhaitée.

Les chiffres pour les États-Unis sont particulièrement notables avec 815 demandes pour eux seuls dont 69 % ont abouti. En France, il y a eu 12 demandes ( pour 54 utilisateurs ) au second semestre 2012 mais aucune n'a été honorée.

Twitter-rapport-transparence-2012Responsable juridique de Twitter, Jeremy Kessel déclare que ces demandes " envahissantes " et " croissantes " peuvent avoir " un effet dissuasif sérieux sur la liberté d'expression et des implications réelles pour la confidentialité. "

Le rapport de Twitter indique également que le nombre de demandes de retrait pour du contenu illégal dans certaines juridictions est passé de 6 à 42 ( 16 demandes de gouvernements et 26 demandes de justice ) dont 5 % ont été suivies de faits.

Pour la France, une seule demande qui a touché 40 utilisateurs pour 44 tweets. Il s'agit de la demande de l'Union des Étudiants Juifs de France pour des tweets antisémites.

" Nous avons reçu une demande de retrait du représentant légal d'un groupe d'étudiants accusant Twitter d'héberger du contenu illégal incitant à la haine. Sur la base de la législation locale, nous avons retenu l'accès à certains des tweets en France mais pas tous "

, indique Twitter.

Il y a quelques jours, une décision du tribunal de grande instance de Paris a sommé Twitter de fournir les données pour aider à l'identification d'auteurs de tweets antisémites et racistes.

Twitter indique enfin avoir reçu 3 268 notifications pour des publications en violation avec les droits d'auteur ( 6 646 au total en 2012 ).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1170162
j'suis safe, jai pas twitter...
Le #1170282

Le service de microblogging s'inquiète pour la liberté d'expression.



il faut arreter avec cet argument de "liberté d'expression". on ne peut pas dire tout ce qu'on veut librement sur autrui.
la "liberté" d'expression est encadrée par des lois. Dès qu'on dépasse les limites fixées on transgresse la loi et on n'est pas "libre" de les transgresser, c'est tout.
donc non il ny a pas de liberté d'expression dans le sens où on n'est pas libre de dire absolument tout ce qu'on veut n'importe comment et sans retenue.


le jour où les lois nous interdirons de nous exprimer sur de plus en plus de choses alors là oui on pourra s'inquieter, les limites déjà fixées me paraissent raisonnables (diffamation, injures, incitation à la haine etc..).

on peut s'exprimer sans avoir à dépasser les limites.
Le #1170682
a écrit :


Le service de microblogging s'inquiète pour la liberté d'expression.



il faut arreter avec cet argument de "liberté d'expression". on ne peut pas dire tout ce qu'on veut librement sur autrui.
la "liberté" d'expression est encadrée par des lois. Dès qu'on dépasse les limites fixées on transgresse la loi et on n'est pas "libre" de les transgresser, c'est tout.
donc non il ny a pas de liberté d'expression dans le sens où on n'est pas libre de dire absolument tout ce qu'on veut n'importe comment et sans retenue.


le jour où les lois nous interdirons de nous exprimer sur de plus en plus de choses alors là oui on pourra s'inquieter, les limites déjà fixées me paraissent raisonnables (diffamation, injures, incitation à la haine etc..).

on peut s'exprimer sans avoir à dépasser les limites.


Juste une petite remarque....
Vous parlez des Lois ... OK
Quand un magazine satirique français du genre "Charlie Hebdo" pour ne pas le citer, publie des articles ou des photos sur différents sujets, ou différentes personnes, et que certaines populations n'encaissent pas le "second degré";
vous croyez que ce journal s'arrête à la liberté d'expression encadrée ?
La ligne rouge est souvent dépassée, pour autant, ce magazine n'a pas d'interdiction de publier.
La Loi (bizarrement) se montre plus "faible", alors que dans le même temps, pour un simple internaute, la Loi se montre intransigeante;
deux poids deux mesures...
Le #1171942
DeepBlueOcean a écrit :

a écrit :


Le service de microblogging s'inquiète pour la liberté d'expression.



il faut arreter avec cet argument de "liberté d'expression". on ne peut pas dire tout ce qu'on veut librement sur autrui.
la "liberté" d'expression est encadrée par des lois. Dès qu'on dépasse les limites fixées on transgresse la loi et on n'est pas "libre" de les transgresser, c'est tout.
donc non il ny a pas de liberté d'expression dans le sens où on n'est pas libre de dire absolument tout ce qu'on veut n'importe comment et sans retenue.


le jour où les lois nous interdirons de nous exprimer sur de plus en plus de choses alors là oui on pourra s'inquieter, les limites déjà fixées me paraissent raisonnables (diffamation, injures, incitation à la haine etc..).

on peut s'exprimer sans avoir à dépasser les limites.


Juste une petite remarque....
Vous parlez des Lois ... OK
Quand un magazine satirique français du genre "Charlie Hebdo" pour ne pas le citer, publie des articles ou des photos sur différents sujets, ou différentes personnes, et que certaines populations n'encaissent pas le "second degré";
vous croyez que ce journal s'arrête à la liberté d'expression encadrée ?
La ligne rouge est souvent dépassée, pour autant, ce magazine n'a pas d'interdiction de publier.
La Loi (bizarrement) se montre plus "faible", alors que dans le même temps, pour un simple internaute, la Loi se montre intransigeante;
deux poids deux mesures...


mdr bah je ne vois pas où je dis le contraire dans mon propos

c'est comme si je disais qu'il existe un code de la route pour réguler la circulation et que tu venais me reprocher que certains ne respectent pas le code de la route LOL
j'ai jamais parlé de qui respecte quoi.
j'ai dit que je ne voyais pas en quoi il fallait sinquiéter pour la "liberté" d'expression. (voir la citation dans mon 1er post) car on a bien assez de marge pour s'exprimer "librement" sans avoir dépasser les bornes. comprends tu mieux mon propos?
Le #1172652
Ok, j'ai compris....
seulement je remarque que vous êtes nostalgique du principe "soixante huitard" .
Le bon vieux dicton vous va si bien : => Il est interdit d'interdire....!!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]