Twitter contraint de suspendre des comptes légitimes

Le par  |  0 commentaire(s)
Twitter_Logo

Afin d'enrailler la propagation d'un supposé ver informatique, Twitter a suspendu temporairement des comptes légitimes et demande aux utilisateurs de ne pas suivre et faire suivre un lien malveillant sous peine de connaître pareille " sanction ".

Twitter_LogoLe service de microblogging a de nouveau maille à partir avec un " ver informatique  " ou du moins avec du spam. Twitter prévient ainsi ses utilisateurs qu'un tweet faisant la promotion d'un lien pointant vers une obscure adresse russe http://juste.ru, bénéficie en ce moment d'un large écho avec promesse de consulter la meilleure vidéo ( best video ).

" Quelle que soit la qualité apparente de cette best video, n'allez pas à l'adresse juste.ru. Nous sommes au courant de la situation et travaillons dessus ", indique Twitter en évoquant sans plus de détails l'infection de comptes et leur suspension qui s'avérera temporaire dans le cadre de comptes en réalité légitimes, le temps de leur décontamination. Une suspension qui pend au nez de tous les utilisateurs susceptibles de faire suivre de manière accidentelle le message de spam.

Twitter_Juste-ruL'éditeur russe Kaspersky Lab parle d'une activité de type ver informatique, mais suite à une analyse du problème, considère qu'il ne s'agit pas d'un ver. Après clic sur le lien malveillant, une page s'affiche avec proposée une vidéo. La consultation déclenche une connexion avec un serveur distant pour le rapatriement d'un fichier PDF contenant une " série d'exploits ".

Si une exploitation est couronnée de succès, c'est la porte ouverte au téléchargement d'un autre fichier, le ver supposé qui s'avère être en réalité un malware de type scareware faisant la promotion d'un faux logiciel de sécurité dénommé System Security, en prétextant une infection virale de la machine. L'objectif est ainsi pécuniaire avec quelques deniers récoltés pour l'installation d'une version complète de System Security.

Kaspersky Lab n'a détecté " aucun composant de type ver informatique " et explique la propagation du spam par une attaque de phishing qui s'est produite la semaine dernière : " les cybercriminels ont simplement utilisé les identifiants et mots de passe de comptes hameçonnés pour tweeter les messages ". L'éditeur russe prédit pour l'avenir une multiplication de telles attaques pour Twitter.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]