Test Two Worlds II

Le par  |  2 commentaire(s)

Les artistes ont mis un point d’honneur à modéliser des décors variés et vivants. On regrette l’absence de météo qui aurait pu immerger plus encore le public. Il faudra se contenter d’un cycle jour/nuit dynamique bien réalisé mais soulignant malheureusement le côté peu naturel de la population locale se contentant de marcher ou de rester indéfiniment dans le même lieu.

La plupart des quêtes sont simplettes, elles consistent le plus souvent à régler des différents, à nettoyer des lieux ou encore à collecter des objets. Le joueur a une marge de manœuvre limitée, il peut opter pour la manière forte ou la manière douce. En dépit de la gravité de certains actes immoraux, le héros tout comme l’histoire sont loin d’être affectés.

Two Worlds II - Image 60 Two Worlds II - Image 61

Cette légèreté, on la retrouve tout au long du scénario présent seulement pour assurer une simple continuité logistique. Il ne faudra pas compter sur ce dernier pour rester scotché des heures devant votre écran. Two Worlds II brille surtout de par son concept d’exploration, d’évolution, de promotion auprès des guildes. Outre la classique marche à pied, il est possible de voyager à cheval et à bord d’une embarcation à voile.

Ces deux moyens de locomotion sont simples, ils demandent respectivement au joueur d’indiquer le rythme de course et de naviguer dans le sens du vent. Pour compléter ces derniers, des téléporteurs ont été régulièrement disséminés pour éviter d’effectuer de trop nombreux allers-retours. Cette exploration met en avant le côté ouvert du jeu.

Two Worlds II - Image 56 Two Worlds II - Image 57

L’ouverture est limitée par la présence d’ennemis de haut niveau nous empêchant de partir à gauche, à droite. Ces puissants ennemis ne sont pas signalés à l’aide d’icones,  il faut les affronter pour en avoir le cœur net. Tuer un puissant ennemi n’est pas équitablement récompensé, il est plus raisonnable de rebrousser chemin que perdre un quart d’heure pour tuer ne serait-ce qu’un adversaire.

Les ennemis sont dotés d’une IA extrêmement basique peinant à contourner les obstacles et à coordonner efficacement ses attaques. Elle se contente de foncer tête baissée et prend rarement le joueur au dépourvu. Les guets-apens sont scriptés et clairement inadaptés aux mages ainsi qu’aux archers. Ils interviennent souvent dans des lieux fermés synonyme de mort instantanée pour les classes précitées du fait du manque d’espace et de lisibilité.

Two Worlds II - Image 58 Two Worlds II - Image 55

Heureusement, il leur est possible moyennant finances de ré-attribuer des points de compétence et d’éviter ce genre de mésaventures. Est aussi présent un système de kits permettant de changer quasi-instantanément de vêtements et d’armes, des kits définis à l’avance par le joueur. De cette façon, il peut s’adapter rapidement en fonction de la menace.

Cette menace a des points forts et faibles on ne peut plus logiques et réalistes. Il est par exemple difficile de tuer des squelettes à l’aide d’armes et de flèches contondantes. Pour neutraliser ces tas d’os, il faut employer des armes dites compressives comme les masses et les marteaux. Sont aussi à prendre en compte les immunités qu’il faudra contourner à l’aide de sorts magiques, de pièges ou encore d’armes enchantées. Manque toutefois à l’appel la localisation des dégâts, un oubli dommageable.

Two Worlds II - Image 52 Two Worlds II - Image 53

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #720581
Mais vous vous moquez de qui ?
Animation fluide , crédibilité ?
C'est nullissimme !
Le #720621
Bonjour Balbuzik,

Je comprends ta réaction et je vais tenter d’y apporter un maximum de réponses.

Les termes d’« animations fluides » ont été appliqués dans un contexte implicite de comparaison vis-à-vis du premier volet. Ainsi, les animations présentes dans cette suite sont relativement plus fluides que celles du jeu originel, je pense notamment aux combats ou encore aux déplacements à cheval. En revanche et comme je l’ai souligné, ces mouvements sont lents gâchant ainsi leur potentiel.

En accélérant par exemple les animations de combat, l’ensemble aurait été certainement plus crédible face aux références vidéoludiques comme Uncharted 2. Malheureusement ce n’est pas le cas, et c’est pour cette raison que je n’ai pas salué à nouveau leur « qualité ». Il ne faut pas se voiler la face, ils leur manquent véritablement quelque chose pour rivaliser la concurrence. Et sur ce point, je partage entièrement ton avis.

Alain L
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]