Marché de l'ultrabook : le décollage ( le vrai ) pas avant 2016 !

Le par  |  2 commentaire(s) Source : PCWorld
Nec UltraLite VG

Le marché de l'ultrabook finira bien par décoller un jour. Il faut juste faire preuve d'un peu de patience.

C’est un fait avéré, le marché de l’ultrabook peine à décoller et les chiffres de ventes sont bien loin des prévisions, à savoir 4 ordinateurs portables sur 10 d’ici la fin de l’année 2012. On pourrait alors se demander si les constructeurs n’ont pas tout intérêt à décamper avant d’y laisser des plumes.

Pas du tout en fait, d’après le cabinet d'étude MarketResearch. Car si ces PC portables ultra fins soutenus par Intel peinent pour l'instant à trouver leur public, le potentiel serait bel et bien là. Celui-ci ne serait d’ailleurs pas du tout négligeable.

Si le marché de l’ultrabook n’a généré " que " 1,3 milliard de dollars en 2011, il devrait en effet s’élever à 75,8 milliards de dollars en 2016. La progression serait assez logiquement aidée par la baisse des coûts de production, et donc des prix de vente. Bref, un jeu qui pourrait en valoir la chandelle sur le long terme, pour les fabricants les plus patients.

L’étude de MarketResearch ne prend pas en compte les machines similaires animées par les puces d’AMD et les puces de type ARM. Mais il est plus qu’évident qu’elles y trouveraient elles aussi leur compte, et pourraient même rencontrer un peu grand succès du fait leurs tarifs plus attractifs.

Nec UltraLite VG 
L'ultrabook UltraLite VG sous Windows 8 récemment dévoilé par Nec ( cliquer pour agrandir )

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1061402
Autant dire jamais.

L'ultrabook ne sera donc jamais un produit grand public, Windows a laissé passer sa chance et iOS puis Android ont pris sa place. Aujourd'hui avec près de 3 ans de retard ils essaient de raccrocher les wagons mais leur OS est indigeste, mal foutu et absolument pas intuitif contrairement à ce qu'ils essaient de nous faire croire.

Les ultrabooks resteront donc un marché de niche ce qu'ils ont d'ailleurs toujours été et le décollage ne se fera pas.

On change d'ère et il est tout a fait possible qu'on change également de "joueurs". Quand on voit ce que de petites tablettes quadcore à 300 euros (voire moins de 200 pour la Nexus 7) sont déjà capables de faire, ça laisse entrevoir ce à quoi la micro informatique ressemblera dans 5 ou 10 ans à peine.
Le #1061492
Voilà enfin des Pc dignes de ce nom. Bon maintenant faut voir le prix.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]