Cybersécurité : démission du directeur de l'US-CERT

Le par  |  1 commentaire(s)
US-DHS

Randy Vickers a démissionné de son poste de directeur de l'US-CERT. Trop de pression alors que les cyberattaques s'accentuent ?

US-DHSL'US-CERT ( United States Computer Emergency Readiness Team ) dépend du ministère américain de la sécurité intérieure. L'agence à une mission de cybersécurité qui passe par l'amélioration, la coordination des réponses apportées aux attaques informatiques par les États-Unis. Une mission dont ne veut plus Randy Vickers.

Ce dernier a démissionné de son poste de directeur de l'US-CERT, sans toutefois évoquer les rasions d'un tel choix. On imagine bien néanmoins que veiller à la sauvegarde d'un pays tout entier comme les États-Unis n'est pas un job de tout repos, surtout par ces temps de cyberattaques qui pleuvent.

Les hypothèses les plus relayées pour expliquer la démission de Randy Vickers sont ainsi une trop forte pression et la multiplication de cas embarrassants. Il faut dire que pour cette seule année 2011, plusieurs attaques - par ailleurs très médiatisées - ont ciblé des sites Web en relation avec le Pentagone, la CIA ou encore des prestataires de l'armée américaine.

Est-ce à dire que LulzSec a fait partir Randy Vickers ? Pas forcément. Les autorités américaines ont le plus souvent minimisé l'impact des cyberattaques qui n'auraient pas permis la fuite de données sensibles.

Et LulzSec ou pas, directeur de l'US-CERT n'est manifestement pas une sinécure. Le poste a connu six personnes différentes sur ces sept dernières années.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #811801
Les cyber-attaques sont en augmentation, c'est un fait, mais pourquoi ?
Parce que que de plus en plus de gens en ont marre de la politique américaine (et des autres aussi, suffit de voir les indignés un peu partout en Europe...).
Peut-être que notre cher ami Randy Vickers a essayé d'expliquer à ses supérieurs que plutôt que de lutter contre des mécontents, on ferait mieux de ne pas en créer toujours plus. Voyant qu'ils ne comprenaient pas qu'il valait mieux prévenir que guérir, il a décidé de partir de lui-même...

On peut rêver, non ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]