Les USA financent des antiquités technologiques

Le par  |  5 commentaire(s)
Musee

Windows Server 2003, des disquettes de 8 pouces ou encore un langage de programmation jugé obsolète. Pour ses administrations dont certaines sensibles, les USA ne sont pas toujours à la pointe de la technologie.

En charge du contrôle des comptes publics aux États-Unis, le Government Accountability Office épingle dans un rapport plusieurs logiciels, langages de programmation et du matériel considérés obsolètes pour faire fonctionner divers ministères et agences fédérales.

disquette-8-poucesUn exemple symptomatique touche le département de la Défense des États-Unis qui utilise des disquettes de 8 pouces dans un système pour coordonner les fonctions opérationnelles en matière de forces nucléaires. Ce système tourne sur un mini-ordinateur 16 bits IBM Series/1 datant des années 1970. Avouez qu'il y a tout de même de quoi être étonné…

Pour autant, ce n'est pas une surprise totale. L'emploi de ces antiques galettes était déjà connu et une migration des solutions de stockage de données et de terminaux est prévu d'ici la fin de l'année 2017. D'autres anachronismes technologiques concernent le département du Trésor qui utilise un langage assembleur des années 1950 sur un ordinateur central IBM.

Certes, un tel langage de bas niveau peut avoir des avantages mais le code n'est assurément pas simple à écrire et maintenir. Pourtant, aucune date n'a été fixée en vue d'une transition. Le département de la Justice va par contre oublier cette année le langage COBOL pour un système d'information sur la population carcérale.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce vieux langage est encore populaire et notamment auprès de banques, en partie parce que les applications COBOL sont épargnées par des problèmes de sécurité comme avec Java. Reste cependant le souci de plus en plus présent de trouver les bonnes compétences en ressources humaines.

Pour sa part, le département du Commerce des États-Unis n'a manifestement pas bien entendu le message de Microsoft et s'entête à toujours utiliser Windows Server 2003 dont le support a été arrête l'été dernier, en plus du langage FORTRAN pour ses systèmes de surveillance météorologiques.

Dans le rapport, il y a d'autres perles comme celles-ci et cela coûte cher pour la maintenance, aux dépens du développement et de la modernisation :

GAO

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1899355
Vous plaignez pas ... Au service compta ils ont des bouliers ...
Le #1899365
"Avouez qu'il y a tout de même de quoi être étonné…"

Bah non, c'est même assurement logique et pragmatique que d'avoir du windows 10 partout par exemple....

L'informatique est un outils, qui doit remplir son rôle / usage. Si changer apporte plus de merdes, coute plus cher, etc... que ça rapporte, alors faut pas changer :x


"en partie parce que les applications COBOL sont épargnées par des problèmes de sécurité comme avec Java"

Les problèmes de sécurité n'ont rien à voir avec le langage de programmation, mais avec le développeur / code produit.

Le #1899366
FRANCKYIV a écrit :

Vous plaignez pas ... Au service compta ils ont des bouliers ...


Même pas une Pascaline ?


Le #1899416
Il ya des données ultra sensibles sur du matériel inaccessible aux pirates potentiels, c'est une bonne chose que les infos stratégiques sur les engins nucléaires soient sur un vieux PC des années 70, peu de risques d'être piraté, et inaccessible via Internet.
Le #1899472
Mais oui, ce sont les States qui gèrent les musées de l'informatique
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]