Plus de vie privée sur Internet pour les délinquants sexuels

Le par  |  12 commentaire(s)
Oncle Sam

Après l'Utah, l'Etat de la Géorgie aux Etats-Unis décrète la fin de la vie privée sur Internet pour les délinquants sexuels qui devront communiquer aux autorités leurs adresses e-mail, noms de connexion mais aussi mots de passe.

Oncle SamVia la promulgation d'une loi, la Géorgie a rejoint jeudi la liste des quinze Etats américains qui depuis 2006 restreignent le droit à la vie privée sur Internet des délinquants sexuels. Ces derniers doivent ainsi communiquer aux autorités leurs adresses e-mail et leurs noms d'utilisateurs sur Internet, tandis que leur adresse physique est divulguée en ligne. Mais à l'instar de l'Utah, la Géorgie est allée encore plus loin, demandant que les mots de passe des quelque 16 000 délinquants sexuels vivant sur son territoire soient également communiqués, rapporte l'Associated Press.

Les autorités ont ainsi la possibilité de suivre à la trace sur Internet les moindres faits et gestes de ces individus, dès lors placés sous haute cybersurveillance. Pas véritablement contestée, la loi soulève néanmoins la question du respect de la vie privée. Responsable d'une association locale militant pour les droits de l'homme, Sara Totonchi a déclaré à l'AP qu'il s'agissait d'un renforcement de la législation donnant le droit aux autorités de " lire les e-mails entre les membres de la famille, les employeurs ".


La sécurité des enfants sur Internet prévaut
A l'origine de cette loi, le sénateur d'Etat Cecil Staton estime que cette nouvelle législation va permettre de préserver la sécurité des enfants qui sur Internet pourraient devenir des proies pour ces délinquants sexuels. " La nécessité de protéger les enfants outrepasse un grand nombre de droits de ces individus ", a-t-il déclaré.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #384131
Oui, enfin ... sauf à les empecher (je vois pas trop comment) de se créer une fausse identité virtuelle, ca me parait d'une efficacité plutot douteuse.

Encore une fois on veut se servir d'un groupe d'individus pour tester une méthode de controle de nos faits et gestes.
Le #384141
J'avais compris Plus (+) de vie privée pour les délinquants sexuels ... lol ça fait peur.

Comme dit plus haut, oui je vois pas comment controler la création de plusieurs identités, le changement de PC, aller dans un cybercafé ... etc =s
Le #384171
"La nécessité de protéger les enfants outrepasse un grand nombre de droits de ces individus"

blablabla .. qu'est-ce qu'un "enfant" fout sur le net (et tout seul surtout , sans parent pour les surveiller) à cette age la déjà ?
Le #384191
Qu'ils leur interdisent le droit à l'accès internet privé, ça serait + simple et à mon avis bien moins immoral que leur droit à l'espionnage.
Le #384381
Il est bien plus facile d'accuser les autres, plutôt que de se remettre en question.
Le #384391
16 000 délinquants sexuels? Qu'est-ce qu'ils entendent pas délinquants sexuels? Le pauvre gars qui est allé voir une prostitué et qui s'est fait chopé?
Le #384491
non diggi, le pov gars qui a loué un vhs trop chaud ... limite interdit aux - de 16.
Le #384681
Solidsnake >Au hasard, une recherche pour ses devoirs, discuter avec ses amis etc...
Bientôt on va avoir le droit à un "bien fait pour leu gueule" si on vous laisse faire...
Le #384721
Luchy, statistiquement, un enfant largement plus de probabilité d'être victime d'un accident domestique ou automobile que de rencontrer un pédophile.
Dans les deux premiers cas la responsabilité des parents est engagée, pourquoi il n'en serait pas autrement pour le 3eme danger ?

Un enfant ça s'éduque et ça se responsabilise dans la maison, sur la chaussée, sur internet et partout en fait. Ni le "bien fait pour leur gueule" ni le dédouanement "ah ben madame la juge, c'est pas de notre faute, c'est internet qui est pourri" ne sont constructifs.

Le #384841
KerTiaM >Je répondais à "qu'est-ce qu'un "enfant" fout sur le net (et tout seul surtout, sans parent pour les surveiller)"

Si l'éducation suffisait à ce qu'un enfant ne fasse pas de bêtises, ça se saurait !

Et je n'ais pas non plus dis que c'était la faute au net. Mais dans ce cas précis, il faut pas se tromper de coupable, en occurrence, celui qui profite de la crédulité d'un enfant (qui malgrès toute l'éducation qu'on peut lui donner, sera "de fait" crédule).

Donc le côté "un enfant ne devrait pas être seul devant le net" est plutôt bof, je vois mal un père ou une mère épier en permanence ce que fait sa fille/fils de 17 ans sur le net.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]