Les mobiles transformés en détecteurs de menace terroriste

Le par  |  7 commentaire(s)
homeland security

Le projet Cell-All initié par le Département de Sécurité Intérieure américain réfléchit sur l'intégration dans les téléphones portables vendus aux Etats-Unis de capteurs permettant de détecter des menaces terroristes diverses : biologique, chimique, radioactive.

Homeland securityLe projet Cell-All initié par le Département de Sécurité Intérieure américain réfléchit sur l'intégration dans les téléphones portables vendus aux Etats-Unis de capteurs permettant de détecter des menaces terroristes diverses : biologique, chimique, radioactive...

Cette initiative répond à une volonté simple : être capable de réagir à une attaque terroriste dès les premières minutes afin d'assurer l'évacuation de la population ou de fournir un antidote dans les plus brefs délais. Depuis les attentats de 2001, le gouvernement américain a dépensé des milliards de dollars pour équiper les zones sensibles (aéroports, métro, places publiques) de capteurs divers.

Mais pour couvrir l'ensemble du territoire d'un réseau efficace de détection, quoi de mieux que les quelques 230 millions de téléphones portables couvrant plus de 75% de la population américaine ? Les capteurs miniaturisés et multifonctions existent déjà et cette solution permettrait de disposer d'un réseau mouvant quadrillant constamment le pays.


Surveiller tout le temps et partout
Le programme Cell-All en est à ses balbutiements et les concertations débutent seulement. Il n'est même pas sûr que le projet ira à son terme tant les questions à résoudre sont nombreuses. Mais on imagine déjà que les capteurs, une fois activés par une menace, pourraient relayer leurs mesures par réseau mobile et fournir leur position par GPS (puisque l'arrivée du GPS dans les téléphones grand public n'est quasiment plus qu'une question de mois) au Département de la Sécurité Intérieure, qui assurerait l'emission d'alertes en direction des postes de police, des agences gouvernementales et des services de secours.

Une seule alerte serait considérée comme un faux positif, mais si les capteurs de plusieurs téléphones portables émettaient des données concordantes sur un même lieu, on pourrait envisager une action immédiate.

Evidemment, ce projet pose une nouvelle fois de graves questions sur le respect de la vie privée. On s'interroge sur l'intérêt d'un tel projet dont rien ne dit pour le moment qu'il peut fonctionner, et l'on s'inquiète de voir les objets électroniques du quotidien transformés en machines à surveiller à la solde du gouvernement. Les tenants du projet assurent quant à eux que le dispositif ne serait mis en place que sur la base du volontariat.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #171028
"respect de la vie privée"... "machines à surveiller à la solde du gouvernement"... Voilà bien des expressions idiotes au regard des 3 000 victimes des attentats du 11 septembre 2001 qui auraient bien aimé que ce dispositif fut en vigueur dans les aéroports ce jour-là !
La protection des gens et des biens ne passe-t-elle pas avant la vie privée d'autrui ? Sinon, pourquoi la police et l'armée ?
Celui (ou celle) qui n'a rien à se reprocher n'a rien à craindre du gouvernement...
Le #171030
le respect "de la vie privée" plus important que le respect "de la vie"? Un tel projet devrait retenir l'attention de tout ceux qui aiment la vie!
Le #171047
Tu peux m'expliquer en quoi des capteurs dans des telephones auraient pu eviter quoi que ce soit pour le 9/11??

They that can give up essential liberty to obtain a little temporary safety deserve neither liberty nor safety.
[ Ceux qui peuvent abandonner une liberté essentielle en échange d'un peu de sécurité immédiate ne méritent ni liberté ni sécurité. ]
Benjamin Franklin, Historical Review of Pennsylvania, 1759.
Le #171052
Vous voulez qu'on reparle de Loose Change 911 ?
Le #171054
1- aucun rapport
2- tu as des dizaines de sites sur internet qui demonte point par point les arguments donnes par loose change et les autre revisionnistes.
Le #171112
Personnellement je trouve que ce n'est pas une mauvaise idée.

Ce n'est absolument pas contre le respect de la vie privée puisqu'aucune information confidentielle serait envoyée, hormis votre position, et votre identité n'est pas du tout importante dans le dispositif.

Si ça pouvait permettre d'intervenir en cas d'attentats biologiques, pour détecter une source radioactive, ils peuvent implanter cette puce dans mon portable sa ne me gène absolument pas.
Le #171237
Celui qui lâchera une caisse à coté de son téléphone finira à Guantanamo.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]