La fin de l'Utopi

Le par  |  42 commentaire(s)
utopi board logo (small)

Internet est un réseau que personne ne contrôle complètement.

Internet est un réseau que personne ne contrôle complètement. C'est donc un moyen d'échange facile et rapide pour une activité illégale. Ce qui est bien, c'est que c'est également facile à découvrir.


Utopi, "plein de bonne chose avec en plus une exellence ambiance"Utopi board logo small
Utopi-Board était un board (un forum) d'échange de fichiers pirates ou permettant le piratage. On pouvait ainsi y trouver des films au format DivX, parfois avant même leur sortie au cinéma, des albums entiers au format MP3, des jeux vidéo, des "cracks" pour des logiciels du commerce... Il avait été ouvert en juillet 2005.

L'histoire a commencé à la gendarmerie d'Arras, dans le nord de la France. L'adjudant David Cassel, qui travaille pour la section "cybercriminalité" de cette brigade, s'est vu confier un ordinateur pour une affaire qui n'avait rien à voir avec celle-ci. Il fait donc son travail habituel : faire "parler" le disque dur de l'ordinateur pour y trouver des éléments à charge et à décharge. Mais en parallèle de cette investigation, il découvre également que le propriétaire de cet ordinateur se rend régulièrement sur le site "Utopi-Board", où il participe à l'échange de fichiers illégaux.

Le principe d'utilisation de ce site est simple : on paye une cotisation pour les "frais de fonctionnement", puis on a ensuite accès aux milliers de fichiers mis à disposition par les membres. Il n'y avait semble-t-il donc pas d'activité lucrative derrière tout cela.


Les entreprises mises à contribution
Mais outre le partage de fichiers illégaux, une autre surprise attend les enquêteurs, c'est le lieu de stockage de ces fichiers.

En effet, plutôt que d'être hébergés directement par les membres ou un serveur commun, les fichiers étaient répartis dans des serveurs d'entreprises ou d'universités du monde entier, sans bien sûr que les administrateurs de ces réseaux informatiques n'en soient informés...


Arrestations multiplesMusique pirate
Les gendarmes ont donc passé quelques mois à comprendre le fonctionnement du site, et à en identifier les membres et leurs fonctions : ceux qui administraient le forum, ceux qui trouvaient les fichiers illégaux, ceux qui les stockaient sur les serveurs cités plus haut, et enfin ceux qui venaient simplement se servir dans ce qu'ils avaient à disposition.

Lundi dernier, il a donc été procédé à l'arrestation de 23 personnes dans la France entière, et à la saisie de 80 ordinateurs. Mais ce n'est pas fini, d'autres arrestations pourraient être menées prochainement.

Les personnes arrêtées risquent jusqu'à 5 ans de prison ferme et 500 000 euros d'amende pour partage de fichiers illégaux, non respect du copyright, intrusion et maintien dans des systèmes informatiques privés.


Nous hors-la-loi ' Pas du tout !
Les administrateurs de tels boards se croient intouchables grâce à la charte d'accès qu'ils ont mise en place. Celle d'Utopi-Board était par exemple assez naïve...

"Tout ce que vous pourez trouver sur cette page est destiné à l'apprentissage et au divertissement! Sur ce site rien n'est illégal en soi. Ni nous, ni nos hebergeurs, ni personne sauf vous ne pourraient etre tenus pour responsables de vos agissements et toutes les conséquences qui pourraient résulter après consultation de ce site. Vous ne devez pas télécharger les choses ( programmes...) disponibles sur ce site si vous n'en avez pas achete l'original. [...] Pour les raisons controversées, si vous êtes affiliés avec tout gouvernement, groupe de l'ANTI - Piraterie ou tout autre groupe apparenté, ou était ouvrier d'un cérémonieusement vous ne pouvez pas entrer dans ce site web, ni accéder à aucun de ses dossiers. Si vous entrez cet emplacement vous ne consentez pas à ces termes et vous violez le code 431.322.12 de l'Internet Secret Acte signé par Bill Clinton en 1995 et cela moyens que vous ne pouvez pas menacer notre ISP(s) ou tout person(s) ou compagnie qui entrepose ces dossiers, et ne peut pas poursuivre tout person(s) a affilié avec cette page qui inclut famille, amis ou individus qui courent ou entrent ce site web. En entrant dans ce site, vous agréez entièrement à tout ce qui a été énoncé ci-avant et vous vous engagez à ne pas utiliser les informations contenues sur ce site de quelque manière qui pourrait entrer en conflit avec vos lois locales ainsi qu'avec la charte des droits de l'Homme, et a ne pas poursuivre juridiquement les gens ayant participer a l'ellaboration de ce site. Si vous ne comprenez pas un mot ou une phrase de ce disclamer vous devez quitter ce site maintenant. pour toutes informations juridiques, veuillez contacter xxx@xxx.com" (l'e-mail était affiché en clair sur le site, et nous n'avons pas corrigé les fautes d'orthographe^^).


Suite à cette affaire, au moins une vingtaine de boards français ont fermé leurs portes. Peut-être pour réouvrir ailleurs quelques temps plus tard, mais en tout cas certains ont compris la leçon.

Vos commentaires Page 1 / 5

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #114272
Petite précision : nous ne sommes bien sûr pas rendus sur ce site à l'époque où il était ouvert, le logo et le disclaimer proviennent uniquement du cache du moteur de recherche Google
Le #114273
ouais, elles ont fermés... ou passées privées avec un httaccess xD
Le #114275
J'ai bien envie de dire : quand on ne sait pas, il vaut mieux se taire

"Le principe d'utilisation de ce site est simple : on paye une cotisation pour les "frais de fonctionnement", puis on a ensuite accès aux milliers de fichiers"
->On ne paye ...rien du tout ! 90% des fichiers sont disponibles au public. Si on met en partage on à accès à la zone privée avec quelques exclusivité. On PEUT effectivement payer pour accéder à la zone privée sans rien upper.

"En effet, plutôt que d'être hébergés directement par les membres ou un serveur commun, les fichiers étaient répartis dans des serveurs d'entreprises ou d'universités du monde entier, sans bien sûr que les administrateurs de ces réseaux informatiques n'en soient informés..."
->Là encore, 90% des fichiers sont uppés sur des hébergeurs gratuits du type rapidshare ou free. Enfin, upper sur les serveurs en question n'est en rien illégal puisque l'on utilise aucune faille : l'administrateur du serveur a donné les droits en écriture à tout le monde..

Attention à ne pas faire passer cette board pour ce qu'elle n'est pas...
Le #114277
une personne que j'ai connu et qui avait volé une vingtaine d'ordinateurs dans une entreprise a vu un beau matin débarquer la police chez lui
les policiers ont embarqué les ordinateurs qu'il n'avait pas eu le temps de revendre (c à d 5 ou 6), et deux d'entre eux se sont aperçus qu'il avait une centaine de divx, et lui ont demandé s'ils pouvaient lui en emprunter quelques uns... (joli paradoxe avec le fait que ce sont ces memes policiers qui sont habilités à arreter ceux qui piratent)

un an et demi plus tard, en 2004, il était toujours en liberté (plus de nouvelles depuis)

conclusion, si on compare avec le sort qui attend les membres d'utopi board (sur le site de tf1 ça prend une tournure de réseau terroriste, donc devant les juges ça va faire mal : http://tf1.lci.fr/infos/france/0,,3309852,00.html ), en france on punit mieux le vol de chose immatérielles (si on peut appeler ça un vol...) que le vol de choses matérielles (ou la délinquance, le traffic de canabis, ou encore le "management" de prostituées)

les juges se sont surement trop inspirés des idées des philosophes des lumières, et compatissent devant la misère des malheureux qui sont obligés de tabasser des passants pour avoir de quoi se payer les derniers jeux ps2 indispensables pour échaper à leur condition sociale, mais sont en revanche intransigeants devant des terroristes qui violent la propriété intellectuelle en telechargeant ces mêmes jeux ps2...
Le #114278
jsuis d'acc avec franchies, ça a plus l'air d'un htaccess
je paraphrase lci "Comment la gendarmerie a démantelé le plus vaste réseau connu à ce jour en France de piratage en ligne, conduisant à 25 interpellations '"
plus vaste reseau connu...25 interpellations...ysont pas tres tres forts nos schtroumpfs
laissez notre mule et nos tracker torrent tranquilles et les gens arreterons avec les stockages sauvages sur les serv d'entreprise, et tout le monde sera gagnant
Le #114284
"En effet, plutôt que d'être hébergés directement par les membres ou un serveur commun, les fichiers étaient répartis dans des serveurs d'entreprises ou d'universités du monde entier, sans bien sûr que les administrateurs de ces réseaux informatiques n'en soient informés..."

C'est pas un peu le principe de toute board ' enfin à l'époque ou je me fournissais sur les board c'était toujours hébergé ici et là, il y'avait une partie du forum (avec tuto et tout) pour chercher des espace non protégé sur toute sorte de serveurs

c'était la bonne époque
Le #114285
Ahahaha...Bien qu'elle ne soit aps drole, cette affaire me fait marrer, car j'ai un pote qui y aller bien souvent sur ste board... Et deja, c'est pas "un board" mais "une board warez"... Enfin, après vous faites ce que vous voulez...
Le disclaimer ne sert à rien, tout admin de board warez le sait .

Enfin, bon....Ya eu aussi une histoire de Pédophilie...hmm... Désolé, mais, 13 mineurs... Croyez vous vraiment que 13 mineurs serait impliqué dasn un réseau de pédophilie ''' lol

Enfin, tout ceci me fait bien marrer, car après ceci, c'est 30 board warez qui ont fermées leurs portes... Bande de flipettes !!!! lol
Ou je vais télécharger maintenant moi ''!

a+
Le #114287
Et quesqu'il va arriver a tout les autre membres car il était pas que 25 !
Le #114288
rien je pense
Le #114289
"le code 431.322.12 de l'Internet Secret Acte signé par Bill Clinton" il dit quoi au juste' <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]