Oui, on peut vendre vos photos Instagram à votre insu ( et faire fortune)

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Liberation
Richard Prince Instagram

L'artiste Richard Prince vient de faire une démonstration qui a de quoi faire réfléchir les utilisateurs des réseaux sociaux en récupérant des photos publiées sur Instagram et en réussissant à les vendre une petite fortune sans le consentement de leurs propriétaires.

Richard Prince a récemment présenté une exposition d'un nouveau genre à la galerie Gagosian de New York. Une exposition de 38 portraits, récupérés sur le réseau de partage de photos Instagram, sans le consentement de leurs auteurs.

Les clichés, tirés en grand format étaient accompagnés d'une légende constituée d'un court message, et certaines de ces "oeuvres" ont été revendues pour des sommes allant jusqu'à 100 000 dollars, sans que les auteurs des clichés ne touchent un centime dans l'affaire.

RIchard Prince Instagram 1

L'exposition s'est tenue entre les mois de septembre et octobre dernier, la galerie ayant pris soin de ne pas trop ébruiter l'affaire, et spécialement la vente, réservée à sa section VIP.

C'est Doe Deere, créatrice d'une marque de cosmétiques qui a repéré qu'une de ses publications sur Instagram avait été récupérée par l'artiste et vendue 90 000 dollars : " Oui, mon portrait est actuellement exposé à la galerie Frieze de New York. Oui, c'est juste une capture d'écran ( et non une peinture). Non je n'ai pas donné mon autorisation et oui, l'artiste controversé Richard Prince l'a exposé de toute façon. Il a déjà été vendu ( 90 000 dollars d'après ce qu'on m'a dit) pendant la vente VIP. Non, je ne vais pas le poursuivre. Et non, je n'ai aucune idée de qui l'a acheté." Explique-t-elle sur son compte Instagram.

Richard Prince est un artiste qui se fait une spécialité de jongler avec les droits d'auteur. Il reste ainsi systématiquement en équilibre entre la réappropriation et l'exploitation du "fair use".

Si un artiste réussit ainsi à revendre n'importe quel cliché tiré d'Instagram sans qu'il ne soit inquiété, il est facile d'imaginer comment les réseaux sociaux et autres géants du Web arrivent à monétiser les publications de leurs utilisateurs...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1843306
Personnellement, je n'ai jamais compris l'intérêt de donner nos photos à ce genre de société .... surtout qu'il n'y a même pas de contrepartie (comme par exemple Google qui rémunère avec la pub les youtubeurs).

Ca me fait penser que je dois me créer un blog perso notamment pour y mettre les photos que je développe.

Un jour ... quand j'aurai le temps ... (et que ma santé ira mieux) ...
Le #1843307
Ma règle se vérifie encore et encore : Tout ce qu'on dépose sur le Net doit être considéré comme étant du domaine publique ! Mais allez faire boire un âne qui n'a pas soif
Le #1843311
Comme quoi le terme "artiste" n'a vraiment plus de signification.
Comme quoi le terme "amateur d'Art" n'a vraiment plus de signification.
Le #1843312
Moi ce qui me choque c'est que la conna... bonne femme laisse un gars gagner 90 000$ avec SA photo...
Non c'est clair, ne surtout pas porter plainte hein...

Et sinon, pour info, domaine publique ne veut pas dire "utiliser pour gagner de l'argent"... C'est toute la nuance : photo publique libre de partage ne veut pas libre de droit à l'image (pour la France en tout cas car aux US c'est plus compliqué, on peut utiliser la photo de n'importe qui avec certaines limites : financières, négatives, etc.).

http://www.spataro.com/right-of-privacy-faces-in-a-crowd.html

Pour Instagram et autres réseaux sociaux:

Instagram does not claim ownership of any Content that you post on or through the Service. Instead, you hereby grant to Instagram a non-exclusive, fully paid and royalty-free, transferable, sub-licensable, worldwide license to use the Content that you post on or through the Service, subject to the Service's Privacy Policy, available here http://instagram.com/legal/privacy/, including but not limited to sections 3 ("Sharing of Your Information"), 4 ("How We Store Your Information"), and 5 ("Your Choices About Your Information"). You can choose who can view your Content and activities, including your photos, as described in the Privacy Policy.

L'utilisateur reste PROPRIÉTAIRE et peut donc interdire l'utilisation de sa photo s'il décide de la supprimer d'Instagram.
Le #1843313
C'est tellement affligeant de savoir que y'a quelqu'un qui a payé 90.000$ au lieu de capturer lui-même l'image et d'aller la faire imprimer à la reprographie d'à côté

Cet artiste est l'intermédiaire de l'offre et de la demande et s'en met plein les poches... tant que le "marché" persiste.

Quand on poste gratuitement nos clichés, on se dit que ça vaut pas un Van Gogh. Et c'est une certaine élite qui nous trouvera du talents. J'ai jamais rien compris aux oeuvres d'arts
Le #1843317
C'est dingue
J'ai pas encore réussi à faire fortune avec les photos de Barack Obama et François Hollande ...
Pour le président américain, je sais pas trop !
Pour le français, c'est plus simple ... pas besoin de chercher loin
Le #1843333
Eternel problème du pigeon qui se lève tous les matins

lui il a tenté..... et gagné

En fait il prend 2 pigeons en même temps ...

Le #1843342
CodeKiller a écrit :

Moi ce qui me choque c'est que la conna... bonne femme laisse un gars gagner 90 000$ avec SA photo...
Non c'est clair, ne surtout pas porter plainte hein...

Et sinon, pour info, domaine publique ne veut pas dire "utiliser pour gagner de l'argent"... C'est toute la nuance : photo publique libre de partage ne veut pas libre de droit à l'image (pour la France en tout cas car aux US c'est plus compliqué, on peut utiliser la photo de n'importe qui avec certaines limites : financières, négatives, etc.).

http://www.spataro.com/right-of-privacy-faces-in-a-crowd.html

Pour Instagram et autres réseaux sociaux:

Instagram does not claim ownership of any Content that you post on or through the Service. Instead, you hereby grant to Instagram a non-exclusive, fully paid and royalty-free, transferable, sub-licensable, worldwide license to use the Content that you post on or through the Service, subject to the Service's Privacy Policy, available here http://instagram.com/legal/privacy/, including but not limited to sections 3 ("Sharing of Your Information"), 4 ("How We Store Your Information"), and 5 ("Your Choices About Your Information"). You can choose who can view your Content and activities, including your photos, as described in the Privacy Policy.

L'utilisateur reste PROPRIÉTAIRE et peut donc interdire l'utilisation de sa photo s'il décide de la supprimer d'Instagram.


Traduisez ce que vous avez posté !!! Instagram ne s'approprie pas votre image, mais explique clairement que l'utilisateur (vous/nous) lui donne tous les droits, non exclusifs, sans royalties, transférable à qui il veut, et même sous une autre licence, sur vos images. En clair, il peut en faire ce qu'il veux, vous lui avez donné tous les droits...

En français, ça donne ça:
En utilisant notre Service, vous comprenez et acceptez le fait que nous vous fournissons une plate-forme pour la publication de contenus, notamment de photos, commentaires et autres données (le « Contenu d’utilisateur » sur le Service et vous acceptez de partager ce Contenu d’utilisateur publiquement. Cela signifie que d’autres utilisateurs peuvent rechercher, voir, utiliser ou partager le Contenu d’utilisateur que vous publiez sur le Service

L'important à retenir: d’autres utilisateurs peuvent [...] utiliser ou partager le Contenu d’utilisateur que vous publiez.
Bref, la nana, elle ne peut rien faire contre la vente de sa photo.

C'est pareil avec le cloud d'Apple, vos selfies leur appartiennent, c'est écrit dans les cgv des iTrucs. Google doit avoir la même clause, j'ai pas vérifié. Krosoft aussi...



Le #1843349
il n"y a que le nom de "l'auteur" qui compte.
c'est la magie de l'art contemporain. on peut tout justifier!
mais en fait si cela existe c'est seulement parce que c'est un placement financier (la plupart du temps défiscalisé en plus)




Le #1843362
Vikingfr a écrit :

CodeKiller a écrit :

Moi ce qui me choque c'est que la conna... bonne femme laisse un gars gagner 90 000$ avec SA photo...
Non c'est clair, ne surtout pas porter plainte hein...

Et sinon, pour info, domaine publique ne veut pas dire "utiliser pour gagner de l'argent"... C'est toute la nuance : photo publique libre de partage ne veut pas libre de droit à l'image (pour la France en tout cas car aux US c'est plus compliqué, on peut utiliser la photo de n'importe qui avec certaines limites : financières, négatives, etc.).

http://www.spataro.com/right-of-privacy-faces-in-a-crowd.html

Pour Instagram et autres réseaux sociaux:

Instagram does not claim ownership of any Content that you post on or through the Service. Instead, you hereby grant to Instagram a non-exclusive, fully paid and royalty-free, transferable, sub-licensable, worldwide license to use the Content that you post on or through the Service, subject to the Service's Privacy Policy, available here http://instagram.com/legal/privacy/, including but not limited to sections 3 ("Sharing of Your Information"), 4 ("How We Store Your Information"), and 5 ("Your Choices About Your Information"). You can choose who can view your Content and activities, including your photos, as described in the Privacy Policy.

L'utilisateur reste PROPRIÉTAIRE et peut donc interdire l'utilisation de sa photo s'il décide de la supprimer d'Instagram.


Traduisez ce que vous avez posté !!! Instagram ne s'approprie pas votre image, mais explique clairement que l'utilisateur (vous/nous) lui donne tous les droits, non exclusifs, sans royalties, transférable à qui il veut, et même sous une autre licence, sur vos images. En clair, il peut en faire ce qu'il veux, vous lui avez donné tous les droits...

En français, ça donne ça:
En utilisant notre Service, vous comprenez et acceptez le fait que nous vous fournissons une plate-forme pour la publication de contenus, notamment de photos, commentaires et autres données (le « Contenu d’utilisateur » sur le Service et vous acceptez de partager ce Contenu d’utilisateur publiquement. Cela signifie que d’autres utilisateurs peuvent rechercher, voir, utiliser ou partager le Contenu d’utilisateur que vous publiez sur le Service

L'important à retenir: d’autres utilisateurs peuvent [...] utiliser ou partager le Contenu d’utilisateur que vous publiez.
Bref, la nana, elle ne peut rien faire contre la vente de sa photo.

C'est pareil avec le cloud d'Apple, vos selfies leur appartiennent, c'est écrit dans les cgv des iTrucs. Google doit avoir la même clause, j'ai pas vérifié. Krosoft aussi...


En france c'est une clause abusive, démontable en 3s par un juge de base. Le droit à l'image est supérieur ( et encore heureux ).

Le premier qui utilise ma gueule pour se faire des ronds, je le massacre en justice sans pitié et je lui pompe le triple de ce qu'il a gagné. Faut arréter d'étre des tarlouzes quand le droit est de notre coté !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]