Netbooks : premiers signes d'un essoufflement du phénomène ?

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Reuters
Gartner logo

Gartner a publié ses derniers chiffres concernant le marché mondial des ordinateurs portables. Il est question d'une hausse de 43 %, grâce aux bonnes ventes de netbooks.

Gartner logoGartner vient de publier les résultats d'une étude concernant le marché mondial des ordinateurs portables durant le premier trimestre 2010. Il est question d'une hausse des ventes de l'ordre de 43 % par rapport à la même période en 2009, la plus forte d'une année sur l'autre enregistrée en huit ans par le cabinet d'étude. À l'origine de celle-ci, les bonnes ventes de netbooks, avec une progression de 71 %.

Au cours de la période, le secteur a été principalement occupé par Hewlett-Packard, Acer, Dell, Toshiba et Asus. Si Hewlett-Packard a conservé sa place de numéro un mondial avec 19,2 % du marché, il a été clairement talonné par Acer qui a conforté sa forte présence dans le secteur porteur des netbooks, voyant ses livraisons augmenter de 48 % et sa part de marché atteindre les 18,5 %. Quant à Dell et Toshiba, ils sont fait rattraper par Asus, lui aussi très présent dans les netbooks, qui a plus que doublé ses ventes et capté 8,8 % du marché.


Premiers signes de l'essoufflement du phénomène netbook

Acer AOD 250 netbookComme on peut ainsi le voir, les netbooks intéressent le grand public de par leurs prix très attractifs et certains fabricants l'ont bien compris, surfant sur la mode et en profitant pour accroître leur part de marché.

Mais toute bonne chose a une fin comme ne manque pas de le rappeler la boule de cristal de Gartner qui prévoit le fin du phénomène netbook, avec certaines régions où les ventes ont déjà commencé à diminuer, les consommateurs prenant sans doute conscience des limites de ces machines. D'autant plus que les ordinateurs portables classiques ne coûtent guère plus cher désormais avec des modèles d'entrée de gamme que l'on peut dénicher à 399 euros pour profiter d'une taille d'affichage bien plus confortable.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #646961
"D'autant plus que les ordinateurs portables classiques ne coûtent guère plus cher désormais avec des modèles d'entrée de gamme que l'on peut dénicher à 399 euros pour profiter d'une taille d'affichage bien plus confortable."

Encore une remarque ridicule de la part de la personne, qui n'a jamais compris l'intérêt des netbooks...
C'est dingue comme le concept ne rentre pas dans la tête de certaines personnes.
Si on achète cela c'est pour avoir quelque chose de pas cher ET petit ET pas lourd. Parce que sinon du pas cher, ça se trouve facilement: il y a des wagons entiers de portables obsolètes qui sont vendus à pas cher régulièrement par les enseignes. Généralement des gros bousins à 3 kilos de la taille d'un A4.

Le #647121
Je rejoins l'avis de Raymundo, je constate que l'auteur de cet article "Dimitri t" n'a toujours pas compris le concept du netbook, 3 ans après son arrivée effective sur le marché...C'est inquiètant !

Au delà du prix, la force du netbook, c'est son poids très léger (1,2 kg) et sa forte autonomie (8 heures pour les derniers), tout l'inverse des portables 15,3 pouces vendus à rabais dans les hypers.

Bref, c'est deux produits, dans l'absolu sont complémentaires, l'un pour la mobilité (très pratique pour la prise de note en amphi par exemple), l'autre pour la sédentarité (le plaisir d'un grand écran pour la chambre).

Toutefois, à long terme, ce sont plutôt les tablettes qui vont se distinguer et supplanté les netbook mais il faut encore quelques années avant que la saisie de texte soit aussi agréable que sur un portable/netbook.

Donc l'iPad va t-il remplacer les netbook très prochainement ? Oui pour la consultation de contenus médias en mobilité, non pour la saisie de texte. Le netbook a encore de l'avenir à côté des tablettes plus spécialisée, ne serait-ce que pour les étudiants et professionnels.

Avant de retrouver prochainement des tablettes avec clavier physique en slide up ? Pas impossible...
Le #647131
Nous sommes d'accord que les netbooks sont des produits nomades faits pour des usages eux aussi nomades.

Le problème, c'est que les fabricants les ont rarement vendus comme tels. Au contraire, ils ont longtemps fait croire qu'il s'agissait d'ordinateurs portables miniatures, avec souvent comme argument qu'"il y a Windows dessus". D'où une frustration des utilisateurs apparaissant dans les enquêtes consommateurs et d'importants taux de retours.

Dans le même temps, les fabricants d'ordinateurs portables ont fait tomber le prix des ordinateurs portables, notamment les ultraportables, les ramenant à la frange haute du prix des netbooks, avec cette fois une vraie plate-forme complète.

Les acheteurs ont pu être séduits une première fois sur la base d'un argumentaire en partie abusif ( "vous ferez la même chose que sur un ordinateur" ). Maintenant qu'ils savent ce qu'il en est, ils se tournent vers autre chose. Or les fabricants d'ordinateurs portables les attendent maintenant au tournant en ayant baissé leurs prix.

Les netbooks resteront toujours une bonne affaire pour ceux qui connaissent leurs limites, les autres reprennent un ordinateur portable plus classique mais qui répond mieux à leurs besoins.

Pour les tablettes, les analystes estiment que cela n'empiètera pas sur les netbooks à court terme, mais que c'est quasiment inévitable d'ici quelques années (sauf si le marché des netbooks ou des tablettes a fondu d'ici là ) .
Le #647161
raymundo>
lemoussaillon>

Ma remarque n'a rien de ridicule.

Aux débuts des netbooks, le prix était un argument de taille, puisque bien inférieur à celui des ordinateurs traditionnels. Surtout que l'on vendait, comme le dit Christian, ces machines comme des ordinateurs portables classiques, mais en plus petit, ce qui n'a pas échappé au consommateur qui s'est dit " Chouette, je vais avoir pareil, mais en moins cher ".

Maintenant que les prix d'appel sur le marché des ordinateurs classiques ont bien diminué, se rapprochant de celui des netbooks, ce critère du prix n'en n'est plus vraiment un.

Si les personnes vraiment intéressées par les netbooks pour son côté compact et désormais très autonome (ce n'était pas vraiment le cas pour les premiers modèles) le restent, les autres en revanche préfèrent mettre un tout petit peu plus pour avoir un vrai ordinateur portable.


Le #647421
Je suis parfaitement d'accord avec l'auteur de cet article. J'ai failli faire la bétise de m'acheter un netbook devant l'insistance de ma compagne. C'est petit, c'est léger, c'est mignon. Mais nous nous sommes vite ravisé:
- C'est petit et même trop petit donc illisible.
- ça rame, ça rame c'est pas possible.
- Prendre des notes en Amphi, que néni. Le clavier est trop petit, même pour des mains d'ado ou de fille.
- C'est vraiment chère pour ce que c'est.

Seul intérêt: Frimer dans les cours de récréation ou en Amphi. Succès garanti.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]