Un ver informatique à 340 kilomètres au-dessus de nos têtes

Le par  |  11 commentaire(s)
SSI_Station_Spatiala_Internationale

Un ver informatique s'est payé un voyage dans l'espace en infectant des ordinateurs portables de la Station spatiale internationale.

SSI_Station_Spatiala_InternationaleW32.Gammima.AG de son doux nom chez Symantec, aime à nous regarder de haut, de très haut même. Car c'est à priori ce virus informatique, même si la NASA n'a pas confirmé son identité, qui a réussi le petit exploit de s'immiscer au sein de la Station spatiale internationale en orbite au-dessus de nos têtes à près de 340 kilomètres d'altitude.

Pas de panique, la station ne risque pas de s'écraser, la sale bestiole ayant trouvé refuge dans des ordinateurs portables jugés non critiques par la NASA, et utilisés pour l'envoi de mail et des expériences dans le domaine de la nutrition.  Pas d'accès Internet pour autant pour la station, mais un transit des données (mail, transfert vidéo) vers la Terre assuré pour les astronautes via bande Ku propre aux communications par satellite. Par ailleurs, si c'est bien de W32.Gammima dont il s'agit, son objectif est d'installer d'autres logiciels pour voler des informations relatives à des jeux en ligne.


Un passager inattendu
La grande question est de savoir comment ce " huitième passager " a réussi à s'ouvrir les portes de l'espace. Interrogé à ce sujet par Wired, un porte-parole de la NASA reste assez vague, ne sachant pas réellement quand les ordinateurs portables infectés sont entrés dans la station ou quel pays les a amenés (Russie, Etats-Unis, Aliens...). Comme plusieurs machines sont infectées, il aurait également pu se répandre à l'aide d'un support amovible coupable.

Selon ce même porte-parole, ce n'est cependant pas la première infection virale qui est à déplorer : " Ce n'est pas la première fois que nous avons un ver ou un virus. Ce n'est pas fréquent, mais ce n'est pas la première fois ".
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #308151
J'ose a peine demander sur quels OS tournent les portables
Le #308191
Un détail manquant, la NASA utilise majoritairement LINUX pour son informatique embarqué mais ce n'est pas pour envoyer des mails
Le #308201
on peut supposer, puisque ça n'est pas précisé, que ces PC sont sous Windows.... Vista ou XP ?



Le #308211
Systems Affected: Windows 98, Windows 95, Windows XP, Windows Me, Windows NT, Windows Server 2003, Windows 2000

Donc ça peut difficilement être autre chose que Windows je pense
Le #308251
giloumv et Iceeee >Je sais que c'était juste par plaisir de troller mais :
nom du virus :
_W32_.Gammima.AG


Le #308281
_W32_.Gammima.AG ? Bon, c'est donc un linux avec wine.

===>[ ]
Le #308311
Bah, dès qu'ils ont un peu de porn là-haut ça soit tourner hein ...
Le #308361
Ca leur apprendra à la NASA d'utiliser Windows

(ca c'est du troll ... <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> )
Le #308561
Salut !

Puisqu'on est dans les histoires de "Huitième passager", je dirais simplement que "Dans l'espace, personne ne vous entend troller..."

<img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Le #308721
C'est y pas mignon ca.
Un petit voyage dans l'espace gratos.
J'espere qu'il nous rapportera des photos ce 8ieme passagé

Nan plus serieux, ca craint, meme pas fichu de verifier l'etat d'un pc ou d'un support avant de le faire decoller.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]