Cybersquatté, Verizon gagne le gros lot à 33 M$ !

Le par  |  1 commentaire(s) Source : CNET
Verizon Business logo

Dans une affaire de cybersquatting l'opposant au registrar OnlineNIC, Verizon Communications a obtenu 33 millions de dollars de dommages-intérêts. Jamais somme aussi importante n'avait été demandée par la justice US.

Verizon Business logoSelon la définition proposée par l'Afnic, le cybersquatting consiste à enregistrer un nom de domaine de façon abusive : le nom enregistré correspond à une marque notoire, une société reconnue... sur laquelle le déposant n'a aucun droit. Le but de cette pratique frauduleuse peut être la revente du nom de domaine à la société légitime, la nuisance à l'image d'une marque ou tout simplement le fait de profiter de la notoriété d'une société pour drainer un trafic Internet conséquent.

La semaine dernière, la presse d'outre-Atlantique s'est faite l'écho d'une affaire de cybersquatting considérée comme la plus importante de ces dernières années de par l'ampleur des dommages-intérêts que va devoir verser le registrar de domaines accrédité par l'ICANN, OnlineNIC, à la société de télécommunications américaine Verizon Communications.


OnlineNIC va payer cher !
Pour avoir enregistré au moins 663 noms de domaine identiques ou prêtant à confusion avec des marques détenues par Verizon comme verizon-cellular.com, verizononline.com ou buyverizon.net, OnlineNIC a été condamné à la somme présentée comme record de près de 33 millions de dollars à titre de dommages et intérêts. Ainsi en a décidé une cour de justice californienne le 19 décembre, suite à une plainte déposée par Verizon au mois de juin et en estimant le préjudice pour chaque nom de domaine concerné à 50 000 dollars.

Les revenus engrangés par OnlineNIC, en attirant insidieusement des internautes vers des sites hébergeant liens et annonces publicitaires, devront avoir été conséquents car le registrar pourrait bien boire le calice jusqu'à la lie. OnlineNIC risque en effet de vivre des semaines difficiles, faisant face à des allégations de cybersqatting similaires de la part de Yahoo!, Microsoft et bien d'autres.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #382851
Je ne comprends pas trop le concept.

"Squatter", c'est occuper une habitation qui ne nous appartient pas.

Tu achètes un nom de domaine, il est à toi et tu en fais ce que tu en veux, non ? Où est le problème dans le fait de détenir un nom de domaine (quel que soit ce nom) ?

Après, je comprends le problème de diffamation (enregistrer par exemple cocacola.net et y faire de la pub pour Pepsi, par exemple)
mais ce n'est pas du cybersquatting tel que défini dans l'article.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]