Un virus qui stocke du contenu pédophile sur votre PC

Le par  |  9 commentaire(s)
Justice logo pro

Un virus informatique peut avoir pour mission de télécharger à votre insu des images pédophiles. Il n'est alors pas simple de prouver son innocence.

Justice logo proLes virus informatiques peuvent être la cause de nombreux problèmes avec une mise en danger de l'intégrité de l'ordinateur qui en devient l'hôte et des données personnelles stockées. Mais ces nuisibles peuvent aussi transformer une machine en un poste relais pour du contenu susceptible de porter un grave préjudice à son propriétaire. Si ce n'est pas une nouveauté, l'enquête de l'Associated Press a de quoi faire froid dans le dos.

Selon l'agence de presse américaine, à cause d'un tel virus informatique, plusieurs individus auraient été accusés à tort de consultation de sites illicites et de détention de fichiers pédophiles. En pareil cas, il n'est pas simple de prouver son innocence dans le cadre d'une procédure judiciaire couteuse, d'autant que l'alibi de l'infection par un virus informatique est souvent repris par les vrais coupables.

La découverte d'un tel contenu téléchargé à son insu est souvent fortuite. Un conjoint ou un collègue de travail trouve trace de fichiers pédophiles sur votre PC et c'est alors le début de sérieux ennuis et d'une vie qui peut être brisée. C'est ce que relate l'Associated Press avec notamment le cas aux États-Unis de Michael Fiola.


Une infection pas toujours simple à prouver
En 2007, les patrons de cet ancien employé de l'État du Massachusetts sont devenus suspicieux en constatant que son ordinateur portable utilisait beaucoup plus de données que ceux de ses collègues. Un technicien informatique a découvert la présence d'un dossier renfermant des images pédophiles consultées en ligne.

Le chemin de croix a alors débuté pour Michael Fiola. Au bout de onze mois, des expertises minutieuses ont fini par prouver que son ordinateur avait été infecté par un virus informatique programmé pour visiter près de 40 sites pédophiles par minute.

Dans cette affaire, Michael Fiola risquait jusqu'à cinq années de prison. Il y aura laissé quelque 250 000 dollars en frais de justice, son travail, et probablement à tout jamais une partie de sa réputation alors qu'il a dû faire face à des menaces de mort. Aucun avocat n'a souhaité se saisir de l'affaire pour poursuivre l'État du Massachusetts. " Cela a ruiné ma vie, la vie de ma femme et ma vie de famille ", a déclaré Michael Fiola.

Aux États-Unis d'autres personnes reconnues coupables clament leur innocence. Mais il est difficile pour la Justice de toujours prêter oreille attentive à des arguments auxquels les cybercriminels ont aussi recours.

S'il n'est ici plus question de pédophilie, on rappellera qu'en France la loi Hadopi impose aux titulaires d'un abonnement à Internet de sécuriser leur ligne, après qu'à leur insu leur adresse IP ait été utilisée pour du téléchargement illégal...

Complément d'information
  • Gare à la fausse Bêta de GTA 5 PC qui cache un virus !
    L'attente de voir GTA V, le dernier titre phare de Rockstar parait insupportable pour une partie de la communauté de joueurs. Et c'est en partant de cette idée que des petits malins distribuent de fausses Béta du jeu, criblées de virus.
  • Kaspersky Lab : un anti-virus Mac pour le bien du PC ?
    L'éditeur russe lance la commercialisation d'un anti-virus à destination de Mac OS X. Kaspersky Anti-Virus pour Mac est facturé 39,95 € mais sert aussi à protéger les environnements Windows et Linux.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #545361
Ce type de stockage n'est pas nouveau. Avec certaines infections, l'ordinateur compromis peutt servir de proxy pour un surfer anonyme. Le cache se remplit de fichiers bien souvent illégaux.
Le #545381
"on rappellera qu'en France la loi Hadopi impose aux titulaires d'un abonnement à Internet de sécuriser leur ligne, après qu'à leur insu leur adresse IP ait été utilisée pour du téléchargement illégal..."

Impossible à 100% car en Wifi WEP ou WPA ça se pirate asser facilement
L'utilisateur lambda se fera toujours avoir
C'est aux FAI de fournir du Wifi plus sécurisé
Alors que faire ? abandonner internet ?
Le #545391
"la loi Hadopi impose aux titulaires d'un abonnement à Internet de sécuriser leur ligne"

Et tu fais comment en tant que simple utilisateur ? Tu achètes 3 routeurs avec par-feu intérgré, un serveur qui va servir de paserelle et encore un autre par-feu sur l'ordinateur client tout en tournant sous Unix (en mode terminal serveur) ???

Les gros nazes...
Le #545441
"Impossible à 100% car en Wifi WEP ou WPA ça se pirate asser facilement"

Il est vrai que des 'proof of concept' de piratage de WPA soit apparu, mais de la a dire que le WPA se pirate assez facilement t'y va fort...
Le #545491
C'est WPA1 (négo TKIP) qui se pirate. Enfin, ce n'est pas donné non plus hein ?
WPA2 (AES) n'a pas été remis en cause à l'heure actuelle.
Maintenant, TOUTES les méthodes d'accès sont vulnérables via une attaque par dictionnaire.
Foutre "toto" comme phrase de passe rend WPA2 inutile.

db

Le #545521
bah pour la protection la freebox c'est encore du wep...
et pour dire que c'est pas mieux ailleur une bbox (bouygues) se pirate en moins de 5secondes en convertissant le nom du point d'accès...
Le #545661
@deadeye57:

Elle date d'avant la guerre ta FreeBox ?

Quant à la BBox, ça ne vaut qui si le pass d'origine n'a pas été changé, et il y a eu large publication autour de ça.
Le #545671
au fait, il tourne sous quel OS le gars qui s'est fait torpiller ?


Le #545801
@giloumv :
Je parle des paramètres par défaut pour les 2 cas, étant donné que les gens qui n'y connaissent rien n'y touchent pratiquement pas!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]