La France, terre d'accueil européenne de la VOD

Le par  |  0 commentaire(s)
VOD

Le Marché international du film de Cannes va bientôt s'ouvrir et pour l'occasion, une étude réalisée par le cabinet NPA Conseil sera présentée par l' Observatoire européen de l'audiovisuel dans le cadre d'un atelier baptisé : VOD vs Cinema ? En attendant, quelques éléments de cette étude portant sur le développement de la vidéo à la demande dans 24 pays européens et sa place au sein de l'industrie cinématographique et audiovisuelle, ont déjà été divulgués dans un communiqué de presse en forme de mise en bouche.

VodLe Marché international du film de Cannes va bientôt s'ouvrir et pour l'occasion, une étude réalisée par le cabinet NPA Conseil sera présentée par l' Observatoire européen de l'audiovisuel dans le cadre d'un atelier baptisé : VOD vs Cinema ?

En attendant, quelques éléments de cette étude portant sur le développement de la vidéo à la demande dans 24 pays européens et sa place au sein de l'industrie cinématographique et audiovisuelle, ont déjà été divulgués dans un communiqué de presse en forme de mise en bouche.


Plus de 150 services opérationnels
Selon cette étude, à ce jour, plus de 150 services de VOD sont opérationnels en Europe avec la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni particulièrement bien dotés en termes de nombre de services soit respectivement 20, 19 et 13 comptabilisés à la fin 2006. Ces services sont majoritairement (94) accessibles via Internet et 47 sont inclus dans le cadre d'une offre de distribution de chaînes de télévision en mode IPTV.

Le raccourcissement des fenêtres d'exploitation semble être le nouveau leitmotiv de la VOD avec la renégociation dans plusieurs pays de la fameuse chronologie des médias alors que dans le nord de l' Europe, il n'est désormais plus rare que la sortie DVD soit concomitante avec la disponibilité en VOD, un modèle par ailleurs très répandu aux Etats-Unis, est-il précisé.

Autre point à souligner, l'étude met en évidence la nécessité de plus de transparence de la part des opérateurs : " Dans un contexte d'investissement et de forte concurrence, les opérateurs sont peu enclins à communiquer les chiffres permettant d'appréhender le développement du marché et le succès des oeuvres proposées en catalogue. Une transparence accrue devrait constituer un facteur positif, créant la confiance de la part des consommateurs et des ayants droit vis-à-vis de ce nouveau mode de diffusion des oeuvres. "

Plus de détails dans le communiqué de presse

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]