Vol d'oeuvres d'art : le FBI fait appel à Internet

Le par  |  5 commentaire(s) Source : FBI
FBI oeuvres d\'art

Plus de 23 ans après le casse spectaculaire du Musée Gardner de Boston, le FBI renouvelle sa campagne de recherche des oeuvres disparues en offrant 5 millions de dollars sur Internet à qui aidera à faire progresser l'enquête.

Il y a presque 23 ans jour pour jour, deux individus pénétraient dans le Musée Gardner de Boston, dans le Massachusetts, déguisé en gardiens. Après avoir ligoté les veilleurs de nuit, les deux malfrats se sont alloué 83 minutes pour rassembler 13 oeuvres d'art incluant des originaux de Rembrandt, Degas et Vermeer avant de s'évanouir dans la nature.

FBI oeuvres d'art La valeur des biens estimée par le FBI en charge de l'enquête a été fixée à plus de 300 millions de dollars, tandis que des experts affirment un montant plus proche des 500 millions de dollars.

Les deux criminels ne risquent actuellement plus grand-chose, puisque la justice américaine ne peut plus rien contre eux, le délai de prescription ayant été atteint. Néanmoins, au-delà des poursuites judiciaires, le FBI souhaite actuellement boucler l'affaire et être en mesure de restituer les oeuvres dérobées au Musée.

Pour ce faire, une vaste campagne vient d'être relancée, visant à informer le public sur les oeuvres recherchées. Un système de récompense vient d'être remis en place, offrant jusqu'à 5 millions de dollars pour tout indice permettant de remonter jusqu'aux oeuvres en question.

Des photos en haute résolution des oeuvres ont été publiées sur le site du FBI, ainsi qu'une vidéo postée sur YouTube présentant les oeuvres et une partie de leur histoire.

Le FBI espère qu'une plus large diffusion des oeuvres sur Internet pourrait permettre à des personnes croisant régulièrement ces chefs-d'oeuvre sans en être conscients puissent amener à les récupérer.

Un site Internet a également été spécialement conçu pour mettre en avant ces trésors de l'art, et la campagne devrait également s'étendre sur l'affichage public de quelques états suspectés d'abriter encore les toiles.

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1230922
Fini les enquêtes à l'ancienne, style Colombo ou Derrick....
Place aux nouvelles technologies, pour traquer les coupables, et les coincer....
De là à dire que le résultat sera meilleur..... l'avenir nous le révélera...

Le #1231092
DeepBlueOcean a écrit :

Fini les enquêtes à l'ancienne, style Colombo ou Derrick....
Place aux nouvelles technologies, pour traquer les coupables, et les coincer....
De là à dire que le résultat sera meilleur..... l'avenir nous le révélera...


Ouais enfin l'enquête piétine depuis 23 ans, donc autant chercher d'autres piste.

De toute façon il y a de fortes chance que les voleurs soit dans une île paradisiaque ne pratiquant l'extradition ou simplement au fond d'un lac suicidé de 2 balles dans la tête.
Le #1231152
DeepBlueOcean a écrit :

Fini les enquêtes à l'ancienne, style Colombo ou Derrick....
Place aux nouvelles technologies, pour traquer les coupables, et les coincer....
De là à dire que le résultat sera meilleur..... l'avenir nous le révélera...


Quoi ? Derrick était inspecteur ? Je pensais qu'il travaillait comme représentant dans l'industrie pharmaceutique... Section "somnifère"
Le #1231182
Au lieu de laisser les cadres vides, le musée ferait mieux de mettre des copies.

D'ailleurs, les musées devraient exposer des copies. Non seulement, personne ne verraient la différence, mais en plus, ça leur couterait beaucoup moins cher à l'acquisition, puis en assurances, puis en perte le cas échéant. Je ne comprends pourquoi on sacralise les originiaux alors qu'on peut faire de très bonnes copies. Le culte de l'original relève de la superstition.
Le #1231352
billgatesanonym a écrit :

Au lieu de laisser les cadres vides, le musée ferait mieux de mettre des copies.

D'ailleurs, les musées devraient exposer des copies. Non seulement, personne ne verraient la différence, mais en plus, ça leur couterait beaucoup moins cher à l'acquisition, puis en assurances, puis en perte le cas échéant. Je ne comprends pourquoi on sacralise les originiaux alors qu'on peut faire de très bonnes copies. Le culte de l'original relève de la superstition.


Tu n'as pas tort mais il y a une catégorie de personnes (j'en connais) qui n'iraient plus au musée en sachant qu'il s'agit que de "vulgaires" copies Et c'est valable dans tous les domaines : certains portent des bijoux de fantaisie et se fichent que ce n'est pas de l'or ou de l'argent. Ca leur plaît c'est tout. D'autres ne supportent pas de porter de la camelote (même si leur bijou est une horreur). Les smartphones c'est la même chose
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]