Voyages dans l'espace : facile avec l'ascenseur spatial

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Physorg
Ascenseur spatial

Ou comment rendre les voyages dans l'espace terriblement banals ? Avec l'ascenseur spatial, il suffira d'appuyer sur le bouton de votre choix pour aller sur la Lune et peut-être plus tard, sur Mars...

Aux côtés des navettes spatiales et des autres projets envisagés pour permettre à l'humain de s'offrir des vacances dans l'espace, les Japonais, eux, tentent de trouver des solutions alternatives pour permettre un acheminement différent. Obayashi Corp, une société nipponne, s'est penchée sur la question et sa réflexion a donné naissance à un projet hors du commun : l'ascenseur spatial.

On n'en sait finalement que très peu quant à ce projet, mais la société n'en est pas à son premier défi, puisqu'elle construit actuellement le plus haut building du Japon, élevé à 634 mètres. Bien sûr, avec cet ascenseur, il faudra envisager d'aller encore plus haut pour atteindre les étoiles.

Le concept a été présenté par un schéma assez clair. La perspective d'atteindre les 96 000 kilomètres a déjà été avancée, une déjà bien belle distance pour permettre aux terriens de visiter cet ailleurs actuellement accessible que pour une poignée d'astronautes.

Ascenseur spatialLes créateurs de cet ascenseur envisageraient d'installer une sorte de câble, partant d'une base de lancement sur terre et terminée par un contre-poids dans l'espace. À ce câble serait rattachée la cabine, réalisée en nanotubes de carbone pour se montrer résistance face aux aléas de la traversée des différentes couches qui entourent la planète. Un premier palier, à 36 000 kilomètres de la base de lancement, ferait office de station pour accueillir les visiteurs, trente au total, selon la capacité de la cabine. 

Et quand au temps requis pour atteindre une telle distance, il semblerait que le voyage soit possible en 7 jours, uniquement pour monter. La cabine évoluerait à une vitesse de 200 km/h. Cette cabine ne connaît encore aucun développement concret. Elle est pour le moment, uniquement envisagée sur le papier.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #914081
Encore un projet qui n'existe et n'existera que sur le papier... ça fait des années que des auteurs de SF ont imaginé ça (Kim Stanley Robinson dans la Trilogie de Mars...).

Le #914091
Le projet (l'utopie ?) en lui-même est déjà très vieux. J'en avais déjà entendu parler il y a des décennies.
Rien de nouveau.

Mais au-delà de l'aspect technique, qui serait près à se taper une semaine d'ascenceur ? Sérieusement ?
Le #914101
Dans les années 70, il y avait pléthore de projets d'ascenseurs spatiaux. Pour l'instant, pas la queue d'un. C'est comme pour les courses de voiles solaires, projet pourtant considérablement moins ambitieux et qui malgré des dates précisément avancées, n'a jamais vue le jour.
Je précise, qu'à l'époque, il n'était pas question de mettre une semaine pour aller en orbite. La cabine étant parfaitement pressurisée, il n'y a pas besoin de paliers d'adaptation. Bref, seule la vitesse de l'ascenseur rentre en compte et à 200 K/h il faut 7,5 jours pour parcourir 36000 Km. Le problème vient donc de la "lenteur" du dispositif qui était prévu pour être bien plus rapide dans les années 70.
Le #914301
7 jours !!!
la catapulte c'est beaucoup plus rapide !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catapulte_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique
Le #914661
J'imagine que l’ascenseur offrira moult dispositifs permettant d'occuper l'esprit humain durant ces 7 jours (films, jeux de société, énigmes à résoudre...)
Le #915181
Bon... Est ce bien la cabine que les ingénieurs japonais veulent réaliser en nanotubes, ou bien le câble lui même (il me semble que l'article fait un gros amalgame): C'est un vieux projet, après guerre, lorsqu'on l'étudia, le câble le plus résistant au monde, en métal, se serait effrondré sous son propre poids avant même atteindre l'espace (officiellement, 100km, mais le poids du cable engendrant de telles tensions en son sein, on ne pouvait espérer plus de 40km de câble tendu...) Avec l'arrivée des nanotubes, on espère résoudre ce problème. Mais les tensions que devra supporter ce cable seront telles que le poids de la cabine sera négligeable, il n'y a aucune plus value à tenter de l'alléger de manière extraordinaire!
Quant à l'avantage par rapport aux autres moyens, c'est le prix! 7,5 jours est une broutille... Il suffit d'imaginer une nacelle un tant soit peu luxueuse, il y aura toujours un public prêt à débourser 200000$ pour se payer des vacances là haut! (une broutille par rapport au tarif actuel). D'autant plus que 36000km c'est le point d'ancrage du terminus, lois de la gravitation et des orbites géostationnaires obligent. Mais l'entrée dans l'espace, là où le bleu du ciel disparait au profit du noir, ce sera au bout de 30 minutes de trajet seulement. Autant dire que le spectacle risque d'en scotcher plus d'un pendant tout le trajet. (Pour le bar, je me demande à partir de quelle altitude on quitte un pays pour pouvoir bénéficier du tarif détaxé! lol). Un autre avantage: Le transport de fret: Il deviendrait extrêmement économique de transporter des satellites pour les lancer une fois arriver à la bonne altitude, voire d'en récupérer une fois leur mission achevée pour ne pas venir tout polluer là haut.
Mais bon, cette compagnie japonaise est là surtout en train de se faire un coup de pub.(sur le sujet: http://www.citylop.com/un-ascenseur-spatial-pour-2050/ )
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]