Le Web n'en est qu'à ses balbutiements

Le par  |  4 commentaire(s)
Tim Berners-Lee

L'auteur de cette phrase n'est autre que Sir Timothy John Berners-Lee, sujet de sa très gracieuse majesté connu pour être le co-inventeur du World Wide Web.

Tim Berners LeeC’est au début des années 90 lorsqu’il travaillait avec son comparse Robert Cailliau à l’élaboration d’un système pour améliorer le partage des documents au CERN de Genève (Centre Européen pour la Recherche Nucléaire), que Tim Berners-Lee a posé les jalons du World Wide Web. Modeste, Berners-Lee a toujours déclaré qu’il s’était contenté de regrouper deux technologies déjà existantes : Internet et Hypertext. Pour le reste, c’est la communauté d’utilisateurs qui a contribué à la popularité et l’avènement du Web, estime-t-il.


15 ans de Web
Aujourd’hui, cela fait 15 ans que le code du Web a été mis dans le domaine public par le CERN et à l’occasion de cet anniversaire, la BBC s’est entretenue avec Berners-Lee.

Conscient que le Web avec ses près de 165 millions de composantes peut également avoir des côtés obscurs, l’enthousiasme de Berners-Lee concernant son futur est toutefois intact et celui qui souhaite apporter toutes les données du monde à portée des doigts de chaque utilisateur, prétend que le Web n’en est pour le moment qu’à ses balbutiements.

Pour Berners-Lee, c’est un peu toujours la même musique et le Web c’est ce que les utilisateurs en feront : " Ce qui est excitant, c’est que les gens construisent de nouveaux systèmes sociaux, de nouveaux systèmes de contrôle, de nouveaux systèmes de gouvernance. (…) Mon espoir est que cela va produire de nouveaux moyens de travailler ensemble efficacement et équitablement qui pourront être utilisés à l’échelle mondiale pour nous gérer en tant que planète. "

Plus d’informations sur les origines de la Toile à consulter via la première adresse Internet de son histoire !
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #222711
tiens, c'est pas un site X la 1ère adresse de l'histoire ?
Le #222931
Au départ, seules les universités, organismes gouvernementaux américains et quelques très grandes entreprises y avaient accès. Puis même quand le public (ou plutôt les geeks) est arrivé, on a eu pendant longtemps le navigateur Mosaic, avec uniquement du texte sur fond gris.

Je me demande même si les images ne sont pas arrivées bien plus tard, avec Netscape. Enfin bon, même si elles ne s'affichaient pas encore dans le navigateur, on pouvait toujours d/l des images sous forme de fichiers, mais je pense qu'à cette époque, sans le grand public, ça ne devait pas encore intéresser commercialement les producteurs de contenu X.
Le #222981
Sans qu'il y est de producteur de contenu X au sens commercial.
Il devait surement trainer dans quelque refond, des nid de fichier X, fournit gratuitement. Comme toujours quand une nouvelle branche s'ouvre sur le net.
Le #223301
C'est quoi "le code du Web"? L'html? Le code source du premier navigateur et du premier serveur http? Autre chose?

Je ne trouve pas l'article très précis dans ses termes en tout cas.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]