WebM / VP8 : une attaque sur les brevets se précise

Le par  |  6 commentaire(s)
WebM

Le consortium MPEG LA lance un véritable appel aux armes dans la préparation d'une attaque sur les brevets du codec vidéo VP8 ouvert par Google et socle du conteneur WebM.

WebMIl y a tout juste un an, la firme de Mountain View finalisait l'acquisition de la société On2 Technologies pour 106,5 millions de dollars. Suite à ce rachat, Google annonçait quelques semaines plus tard l'ouverture du codec vidéo VP8 et la création du format WebM.

WebM est un format de fichier ouvert pour le multimédia sur le Web avec une structure structure basée sur le conteneur Matroska pour proposer des flux audio encodés en Ogg Vorbis et des flux vidéo encodés en VP8.

Avec VP8, Google cherche à promouvoir un standard de codec vidéo libre de tout droit mais le MPEG LA ne semble pas l'entendre de cette oreille. Le consortium, qui regroupe plusieurs membres parmi lesquels Apple, détient le portefeuille de brevets donnant accès à des droits pour le codage vidéo AVC/H.264, en concurrence avec WebM/VP8.

MPEG LA a renoncé aux royalties liées aux services gratuits de vidéo sur Internet qui tirent parti de H.264, mais pas pour les autres produits et services. Depuis l'annonce de l'ouverture de VP8, le consortium fait planer sur ce dernier des problèmes de brevets. Une menace qui prend de plus en plus forme.

La semaine dernière, le MPEG LA a lancé " un appel aux brevets essentiels à la norme VP8 de codec vidéo utilisée pour le traitement des images vidéo ", et de faire référence à la définition de la technologie VP8 donnée dans le projet WebM. Le consortium cherche donc à fédérer tous ceux qui estiment détenir des brevets sur VP8 pour développer une licence groupée. Une future attaque à prévoir afin d'obtenir le paiement de royalties ?

La question n'est pas encore à l'ordre du jour mais il est sûr que le MPEG LA considère que Google ne contrôle pas tous les brevets en relation avec VP8. Récemment, Microsoft s'est dit enclin à supporter WebM ( et ne pas attaquer ) dans la mesure où Google prend l'engagement de dédommager tout tiers en cas de revendications qui porteraient sur des brevets... et pourraient donc venir du MPEG LA.

De son côté, Google cherche aussi à fédérer. Dans un communiqué envoyé à The Register, Google a indiqué que " la grande majorité de l'industrie soutient le développement libre et ouvert. Nous sommes en train de former une large coalition de sociétés du logiciel et du matériel qui s'engage à ne pas faire valoir d'éventuels droits de propriété intellectuelle contre WebM ".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #752161
C'est sûr que des boîtes ultra fermée comme Apple voient d'un très mauvais oeil la démocratisation d'outils libres par Google !

La meilleure chose à faire est encore d'encoder toutes vos vidéos au format WebM afin de soutenir le libre.
Le #752171
Pour soutenir le libre
Il faut soutenir:
- Un conteneur open-source
- Un format d'encodage audio open-source
- Un format d'encodage video open-source

Et pendant qu'on y est, s'assurer que le protocol de streaming est aussi open-source

Alors google WebM, c'est franchement pas à soutenir.
Ca semble juste moins pire que son alternative majeur actuel (MPEG LA avec h.264)

Le #752191
zozolebo

Si WebM viole la propriete intelectuelle de la MPEG-LA, tu sais ou tu pourras mettre ton codec "libre". Cet article est d'ailleurs clairement oriente "Google, les apotres du monde libre" contre les vilains proprietaires du MPEG-LA, les potes d'Apple le grand mechant. Si vous voulez un peu de nuances:
http://x264dev.multimedia.cx/?p=377
Google, le defenseur du libre qui integre Flash par defaut


En tant que simple lecteur de flux videos, je prefere de loin le h264 qui se decode materiellement sur toutes les machines sortant aujourd'hui. Les softs sont egalement rodes et optimisent toutes les possibilites offertes par le h264. Vu l'etat calamiteux des specs WebM aujourd'hui, difficile d'optimiser la chaine...
Le #752211
Si le VP8 viole des brevets, que les détenteurs les nomment. En attendant, toute cette histoire de viole de brevets c'est du FUD.
Le #752321
Un internet libre et ouvert, mettant tous les concurrents a egalite, doit se fonder sur des formats libres et ouverts. Il est clair que la premiere victime collaterale d'h264 serait Firefox - et ce n'est pas en proposant de reculer l'echeance pecuniere de quelques annees que l'on changera ce fait.

L'histoire a largement prouve que le brevet a toujours ete un frein a l'innovation, soigneusement entretenu par quelques gros acteurs pour asseoir leur position. Sans Firefox pour remuer le dinosaure, on en serait encore a HTML3. IE8 reste une bouse lamentable face aux concurrents - ca en dit long sur ce qui se passe quand on fausse le jeu de la concurrence a coup de vente liee interposee...

Savoir ensuite quel codec pisse le plus vite ou le plus loin est un faux debat : la puissance de calcul continuera de toute facon d'augmenter et disons le franchement : elle est deja plus que satisfaisante aujourd'hui, y compris en video.

Le vrai debat derriere le codec, c'est bien la liberte de filmer et de mettre sa video sur le web librement, sans devoir verser des royalties inutiles a quelques parasites qui se croient indispensables.

C'est cette liberte la qui est en jeu - tout le reste, c'est du vent.
Le #752361
"Show us the f**king code!"

Tiens, c'est marrant, ça me rappelle quelque chose…

Enfin bon, venant de la MPEG-LA, le "patent-troll" du moment, rien de bien étonnant.

Sinon, +1.10³ Hansi, quand on sera enfin débarrassé de tous ces parasites, MPEG-LA, RIAA, MPAA, VieVendue/UniversSale, Hadopi et tous ces enfoirés qui veulent se sucrer, comme toujours, sur notre dos, ça devrait avancer bien plus vite.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]