Des internautes prêts à échanger leur enfant pour du Wi-Fi gratuit

Le par  |  18 commentaire(s)
Wi-Fi

Une expérience sur la sécurité Wi-Fi montre les dangers d'une connexion non sûre à des hotspots publics, et par ailleurs que les internautes ne lisent pas les Conditions Générales d'Utilisation.

" Des internautes prêts à échanger leur enfant pour du Wi-Fi gratuit ! ". Le titre du communiqué de F-Secure est un peu racoleur mais trouve son explication dans le cadre d'une expérience sur la sécurité Wi-Fi qui a eu lieu en juin dans des quartiers d'affaires de Londres.

Soutenue par Europol, l'expérience a consisté à mettre en place un point d'accès Wi-Fi public mobile dit empoisonné. Au cours de cette expérience, des Conditions Générales d'Utilisation ont été introduites pendant un certain laps de temps. Elles devaient être acceptées afin de pouvoir utiliser le hotspot.

Six internautes ont ainsi accepté de " donner leur premier enfant ou leur animal de compagnie " afin de pouvoir utiliser du Wi-Fi gratuit. La moralité est surtout que les internautes ne lisent tout simplement pas les CGU, souvent longues et dans un vocabulaire peu compréhensible.

F-Secure-hotspot-Wi-Fi-mobile-experienceCe hotspot mobile a coûté près de 200 € et a été conçu par les hackers de la société allemande de tests d'intrusion SySS. Ils ont notamment eu recours à un Raspberry Pi, et donc un dispositif facilement transportable.

Pendant une durée de trente minutes, 250 appareils se sont connectés à ce hotspot. Les chercheurs estiment que cette connexion s'est faite pour la plupart à l'insu des utilisateurs, de manière automatique.

Pour 33 utilisateurs qui ont utilisé le hotspot, les chercheurs ont constaté que le protocole email POP3 a dévoilé des mots de passe en clair. L'authentification n'est en effet pas chiffrée avec certains " vieux " protocoles. Les chercheurs n'étaient évidemment pas animés par des intentions malveillantes. " Le trafic capturé a rapidement été détruit dans l'intérêt de la vie privée des particuliers. "

Un conclusion globale est que les utilisateurs doivent avoir conscience qu'ils encourent des risques avec des hotspots Wi-Fi dont l'origine est inconnue. Pour s'en prémunir, il existe des solutions de type VPN.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1811554
C'est tout à fait normal, les conditions d'utilisation d'aujourd'hui font des kilomètres qui nécessiteraient l'analyse d'un cabinet de 100 avocats pendant 1 an pour en comprendre les implications juridiques et encore, il resterait des zones d'ombres sur l'interprétation de certains points.

On pourrait d'ailleurs, peut-être poursuivre la société émettrice de telles conditions d'utilisation, d'une tentative de vole par ruse.

Le #1811557
C'est tout-à-fait ça, j'ai mis un temps certain à lire celles de Netflix pour souscrire le mois gratuit !
Le #1811583
Quand la malhonnêteté étouffe l'honnêteté
Anonyme
Le #1811608
"La moralité est surtout que les internautes ne lisent tout simplement pas les CGU"

De manière plus général, on ne lit quasiment jamais les CGU. Que ce soit pour se connecter quelque part, ou quand on installe un logiciel, ou même en prenant un contrat de cellulaire ou autre.
Le #1811622
Après une déconvenue sur un portable j'ai appris à lire les contrats que je signe si la personne qui est en face de moi est pressé ou insiste trop alors la je ne signe pas.
Le #1811652
Le problème n'est pas ceux qui n'ont pas lu les CGU-CGV, mais ceux qui se plaignent ensuite de ne pas les avoir lu.
On s'est battu pour que le contrat soit précis, et il est vrai qu'il est parfois fastidieux de lire le contrat, mais si on ne le lit pas, il ne faut pas se plaindre ensuite que cela se retourne contre nous.
Une fois, à la banque, pour un contrat pour recevoir des "smiles" (des "points" pour bénéficier ensuite de réduction), le conseiller me dis: vous avez juste à signer en bas. Je lui ai répondu que j'allais déjà lire les 2 pages du contrat, et il m'a répondu que c'était la première fois qu'il voyait une personne prendre le temps de lire le contrat...
Et pourtant, on signe bien en bas de la page qu'on accepte TOUTES les conditions dudit contrat, donc il est quand même bon de savoir ce qu'on accepte et ne pas pleurer ensuite qu'on ne l'a pas lu. Surtout que ca ne m'a pris "que" 5 minutes.
Le #1811654
Personne ne lit les CGU à commencer par celles que Microsoft présente lors de l'installation de Windows. Si les gens les lisaient, ils auraient peur ...
Le #1811664
frèzetagada a écrit :

Personne ne lit les CGU à commencer par celles que Microsoft présente lors de l'installation de Windows. Si les gens les lisaient, ils auraient peur ...


Bon, ben, je crois que je suis le seul à l'avoir fait alors lol.
Et certaines conditions comme l'interdiction d'être à deux pour utiliser windows m'a un peu surpris, car si vous jouez à fifa à 2 sur le pc, vu qu'il tourne sur windows, vous êtes hors-là-loi. Microsoft est donc contre un certains nombre de jeux vidéos.
A quand d'ailleurs l'interdiction du jeu Fifa sur PC ?
Le #1811667
saepho a écrit :

frèzetagada a écrit :

Personne ne lit les CGU à commencer par celles que Microsoft présente lors de l'installation de Windows. Si les gens les lisaient, ils auraient peur ...


Bon, ben, je crois que je suis le seul à l'avoir fait alors lol.
Et certaines conditions comme l'interdiction d'être à deux pour utiliser windows m'a un peu surpris, car si vous jouez à fifa à 2 sur le pc, vu qu'il tourne sur windows, vous êtes hors-là-loi. Microsoft est donc contre un certains nombre de jeux vidéos.
A quand d'ailleurs l'interdiction du jeu Fifa sur PC ?


Typiquement le genre de problème qu'on peut rencontrer : avoir lu la licence windows n'implique pas de l'avoir compris... Lorsque il est dit qu'une seule personne peut utiliser windows, il est question d'interdire l'usage à distance par plusieurs utilisateurs (le principe de LTSP, avec un serveur et des clients légers), pas d'interdire de jouer à plusieurs sur un même PC avec 2 manettes...
Le #1811676
saepho a écrit :

frèzetagada a écrit :

Personne ne lit les CGU à commencer par celles que Microsoft présente lors de l'installation de Windows. Si les gens les lisaient, ils auraient peur ...


Bon, ben, je crois que je suis le seul à l'avoir fait alors lol.
Et certaines conditions comme l'interdiction d'être à deux pour utiliser windows m'a un peu surpris, car si vous jouez à fifa à 2 sur le pc, vu qu'il tourne sur windows, vous êtes hors-là-loi. Microsoft est donc contre un certains nombre de jeux vidéos.
A quand d'ailleurs l'interdiction du jeu Fifa sur PC ?


Idem sur la prise de contrôle à distance pour fournir une assistance, ça tombe sous le coup de pratiquement toutes les CGU, car en général il est interdit d'utiliser les softs à distance et/ou à plusieurs.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]