Wikileaks13 : le créateur suspendu de ses fonctions

Le par  |  11 commentaire(s) Source : AFP
Wikileaks13

Pour avoir mis sur pied un Wikileaks avec comme sujet les Bouches-du-Rhône, un fonctionnaire a été suspendu de ses fonctions au sein du Conseil général. Motif officiel : non-respect du devoir de réserve auquel il est soumis.

Wikileaks13S’inspirant du site Internet Wikileaks, un ingénieur informaticien de 39 ans travaillant pour le conseil général du département des Bouches-du-Rhône a lancé le premier janvier le site Internet Wikileaks13, avec pour objectif de montrer au grand jour ce qui ne tourne pas rond autour de lui ( abus de pouvoir, copinages, corruption, emplois fictifs, marchés publics bidons, mensonges, etc. ).

Si l’initiative a été relativement bien accueillie par les citoyens et les collègues à en lire les commentaires d’encouragement, elle n’a aussi pas tardé, comme on pouvait s’y attendre et comme on l’a appris ce mercredi, à avoir des répercussions assez négatives pour l’homme.

Ce mari et père de deux enfants y a en effet laissé quelques plumes, puisqu’il a été suspendu de ses fonctions, avec pour motif officiel un non-respect du devoir de réserve, et cela jusqu’à la tenue d’un conseil de discipline. Il lui est plus précisément reproché d’avoir  " diffusé des informations pouvant porter atteinte ou susceptibles de porter atteinte à l'institution départementale, ainsi qu'à des élus et fonctionnaires ".

Preuve en est, une nouvelle fois, que toutes les vérités ne sont pas toujours bonnes à dire. Surtout quand elles concernent l'administration...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #733681
Sauf que:
Dénoncer des pratiques délictuelles est une obligation ! D'un point de vue légale il n'y a donc pas de devoir de réserve dans la dénonciation de tels faits

Bienvenu en Chine !
Le #733701
@ #1 petitlutinmalin
sauf que si on avait été en chine, le gars aurait été arrété, condamné à 10 ans de prison et personne n'en aurait parlé...
Le #733711
@petitlutinmalin:
Les articles du code civil n'entrent pas en contradiction.
Dénoncer un délit est certes une obligation ainsi que l'obligation d'action afin de mettre fin à ce délit. Mais quand on a un devoir de réserve, en sortir pour dénoncer quoi que ce soit qui porte atteinte à l'institution où l'on travaille, c'est un motif de suspension voire de radiation. L'un n'empêche pas l'autre et ça a toujours été le cas. Il y a des procédures internes à l'Administration qui existent (TA, Cours des Comptes, etc) et qui garantissent la place de l'agent public qui veut dénoncer ces pratiques et d'en faire publicité quand l'action est en cours.
Si l'initiative était vraiment bonne... la forme a mis l'auteur en porte à faux.
On peut lister les grand principes qui font qu'il s'est malheureusement mis en danger... On ne peut pas se faire justice soi même; On ne porte pas atteinte à l'image de l'Administration; etc.
Après on peut toujours faire des commentaires de PMU en brandissant le spectre d'une justice et d'une Administration à la chinoise... ce qui est très très loin d'être le cas en France même si notre exécutif tente de carotter un maximum les libertés collectives mais aussi les libertés individuelles du plus grand nombre au profit de celles d'un groupe d'esthètes ouest-francilien.
Le #733741
L'heure des révélations est arrivé!
A trop vouloir nous censurer l'autorité crée d'elle même la résistance.
Partagez tous vos fichiers informatiques.
http://www.datasharedays.org
Le #733791
D'après les articles que j'ai pu lire sur wikileaks13, il dit juste la vérité et toute la vérité est bonne à dire.
Il met ici des bâtons dans les roue à certaines personnes qui croyaient agir impunément.
Il ne porte pas atteinte à l'institution puisque d'après ce qu'il dit il met en avant les abus de certains.
Il aide au contraire son institution.
Le #733811
T'as oublié qu'ici, c'est fait ce que je dis, pas ce que je fais, et le classic, marche ou crève.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #733841
@igorasdef

Ce que tu dis est intéressant, mais ça reste de la théorie. Dans les administrations publiques (dans tout ce qui est public d'ailleurs), tu es toujours soumis à ta hiérarchie. Il faut vraiment qu'un de tes supérieurs merde bien pour pouvoir le démolir, et généralement, ce sera parce qu'il a gêné qqn plus haut que lui.

Donc légalement, le gars est en tort, par contre, je comprends tout à fait pourquoi il en est arrivé à cette méthode.
Le #733881
Même quand tu as raison, tu as tort.
Surtout quand on dérange les "puissants".
C'est la vie...
<img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Le #733941
@petitlutinmalin "Dénoncer des pratiques délictuelles est une obligation ! D'un point de vue légale il n'y a donc pas de devoir de réserve dans la dénonciation de tels faits"


L'obligation, c'est de remonter le problème à la hiérarchie, voir à la justice quand celle ci est conercnée

Pas d'en faire un débat publique.

Après, à titre personnel, j'estime que ça devrait etre le cas, et même si cest assez "brutal", c'est pas lui qui devrait etre suspendu...


Anonyme
Le #733951
@Chitzitoune
Oui et non !
Lorsqu'on a connaissance d'un délit on a obligation d'en informer la justice et non pas sa hiérarchie.

Après, on peut effectivement se poser des questions sur la façon.


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]