Microsoft : le calcul haute performance gagne le nuage

Le par  |  3 commentaire(s)
Windows-HPC-Server-2008-R2

Dans le domaine du calcul à haute performance, Microsoft annonce le Service Pack 1 de Windows HPC Server 2008 R2 et un accès aux services cloud via une connexion à Windows Azure.

Windows-HPC-Server-2008-R2Le HPC ( High Performance Computing ), c'est-à-dire le calcul à haute performance, est un domaine qui concerne des ordinateurs puissants utilisés pour faire des simulations numériques sur par exemple le changement climatique, mais aussi des serveurs en clusters utilisés par des bureaux d'études, pour de la recherche scientifique, des analyses financières.

Si l'on fait souvent rimer calcul haute performance avec Linux, Microsoft a pour ambition de trouver sa place en jouant notamment la carte de la démocratisation via la commercialisation de Windows HPC Server dont une version R2 a été annoncée au mois de septembre dernier. La solution comprend le système d'exploitation, tout le nécessaire pour construire le cluster, gérer la liste des travaux demandés par le réseau d'entreprise.

Windows HPC Server R2 offre une meilleure intégration avec plusieurs applications et peut être utilisé avec des applications de calcul parallèle grâce à des partenaires comme Intel et NVIDIA. D'ici la fin de l'année, Windows HPC Server 2008 R2 va bénéficier d'un premier Service Pack l'amenant dans le cloud computing. Des nœuds HPC pourront ainsi être déployés et gérés dans Windows Azure depuis les clusters de serveurs sur sites.

Microsoft France vient de communiquer au sujet de la disponibilité prochaine de ce SP1, et d'annoncer par ailleurs que Windows HPC Server a dépassé le seuil du petaflop : " c'est sous le contrôle de l'Institut de Technologie de Tokyo que HPC Server a dépassé la capacité d'exécuter un quadrillion (1024) de calculs mathématiques par seconde, à égalité avec Linux ".

Pour le National Center for Biotechnology Information ( NCBI ), Microsoft indique aussi la disponibilité de BLAST ( Basic Local Alignment Search Tool ) sur Windows Azure : " BLAST permet de combiner les ressources propres de chercheurs à celles hébergées sur Windows Azure dans le Cloud ". Les travaux portent sur la recherche biologique critique :  identification de nouvelles espèces animales, recherches sur l'efficacité des médicaments et la production de biocarburants...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #719311
Euh, faut etre sérieux une seconde, on parle de supercalculateurs, de clustering a grande échelle, tout au plus microsoft pourra équipe le PC situé à l'accueil ou au standard et encore.

PS: équiper des boites aussi sensibles de Windows, c'est ne pas avoir peur du piratage industriel et de la fuite d'informations.
Le #719441
Windows n'est pas taillé pour ça, mais ce n'est que mon opinion.
Le #719711
DMZ >Putain mais une fois dans ta vie, essais au moins de savoir de quoi tu parles !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]