Yahoo tente de contrer Google Print

Le par  |  0 commentaire(s) Source : CNET News
yahoo logo

Yahoo entend concurrencer Google pas-à-pas.

Yahoo entend concurrencer Google pas-à-pas.

Yahoo logoLorsque Google a dévoilé son projet Google Print, voici quelques mois, Yahoo a laissé entendre qu'une initiative similaire verrait le jour prochainement sous sa griffe. C'est sur le point de devenir chose faite, puisque le géant californien vient de conclure un accord avec, entre autres, l'association à but non-lucratif Internet Archive et l'Université de Californie, afin de copier sur support digital des millions de livres partout dans le monde, avant d'offrir la possibilité au public d'en consulter des extraits, voire de les télécharger, depuis son site.

Jusqu'ici, rien de bien nouveau, puisque c'est sensiblement la même démarche que celle entreprise par Google; cependant, Yahoo a semble-t-il pris davantage de soin à éviter la polémique qui entoure le projet de son concurrent, notamment quant au respect des droits d'auteur.

Ainsi, à terme, l'initiative de Yahoo se présentera-t-elle sous la forme d'une librairie universelle, consultable depuis d'autres sites de recherche, et dont les contenus pourront être téléchargés sur des appareils mobiles comme l'iPod d'Apple, par exemple.

Pour éviter le dangereux écueil sur lequel Google est allé gaiement s'empaler, Yahoo a créé une nouvelle entité, dénommée Open Content Alliance (OCA), autour, notamment des universités d'Etat californienne et de l'association Internet Archive. Pour échapper à des procès comme celui intenté à l'encontre de Google par la Ligue des Auteurs nord-américains, Yahoo projette de ne mémoriser que les ouvrages relevant du domaine public, y ajoutant à l'occasion ceux dont le ou les auteurs ont expressément accepté la copie de leurs ouvrages.

Hewlett-Packard, partenaire du projet, fournira le matériel de numérisation, tandis que Adobe Systems apportera ses logiciels Acrobat et Photoshop dans la corbeille. Des organismes tels que l'Université de Toronto, les Archives Européennes, les Archives Royales britanniques, le groupe de presse O'Reilly Media et les Archives Prelinger mettront à disposition leurs documents. Bien entendu, les 10 librairies universitaires publiques de Californie en feront autant, ajoutant au projet les 15% de leurs 33 millions d'ouvrages qui ne sont pas couverts par des questions de copyrights.

L'initiative fédéré autour de Yahoo appelle toutes les librairies publiques et les universités à travers le monde à collaborer; on sait déjà que le gouvernement français a décliné l'offre de Google, annonçant même le lancement d'un projet franco-français en ce domaine.

L'approche plus consensuelle de Yahoo le fera-t-elle changer d'avis'



Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]