Condamnation d'un cyberdissident chinois : Yahoo! s'excuse

Le par  |  3 commentaire(s)
Yahoo_Chine

Après avoir nié l'évidence et occulté son rôle joué dans l'arrestation et la condamnation du journaliste Shi Tao par les autorités chinoises, Yahoo! présente ses excuses au Congrès américain qui l'a convoqué dans le cadre d'une enquête pour faux témoignage.

Yahoo chineEn novembre 2004, le journaliste Shi Tao était interpellé par les autorités chinoises. Avril 2005, Shi Tao était condamné à une très lourde peine de 10 ans d'emprisonnement pour avoir fourni illégalement des informations relevant du secret d' Etat à des institutions étrangères. Traduction, Shi Tao avait publié sur le Net d'une note de la Chine interdisant aux médias de commémorer le 15ème anniversaire des manifestations de la place Tiananmen.

Dans cette affaire, le rôle joué par Yahoo! a souvent été pointé du doigt, la société américaine ayant été accusée d'avoir fourni aux autorités chinoises les informations nécessaires pour remonter jusqu'à Shi Tao et ce, en toute connaissance de cause (réel motif de l'enquête). Un rôle à l'ambiguïté entretenue par des déclarations peu convaincantes, et le président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants des Etats-Unis de décider l'été dernier d'ouvrir une enquête afin de clarifier le degré de responsabilité de Yahoo!, lui reprochant d'avoir chercher à cacher cette pratique méprisable de divulgation d'informations quand le Congrès lui avait demandé une première explication.


Yahoo! face à ses responsabilités
Demain, le Congrés américain va ainsi entendre Michael Callaban, vice-président de Yahoo ! au sujet du faux témoignage de son groupe, mais d'ores et déjà, Callaban a présenté ses excuses comme le rapporte l'association Reporters Sans Frontières : " Plusieurs mois après avoir témoigné sur les ambitions commerciales de Yahoo! en Chine devant le comité des affaires étrangères, j'ai réalisé que l'entreprise avait plus d'informations que moi concernant le document d'avril 2004 (ndlr : document des autorités chinoises demandant à Yahoo! des informations sur un compte précis) (...) J'ai négligé l'ampleur de cette information et n'en ai pas alerté le comité. Je regrette profondément le malentendu auquel cela a mené et m'excuse auprès du comité. "

Bien que Yahoo! invoque un problème de traduction, la société de Sunnyvale va devoir rendre des comptes et feindre l'ignorance ne paraît plus crédible. RSF rappelle par ailleurs que la collaboration de Yahoo! Hong Kong avec la police est mise en avant dans trois autres affaires de cyberdissidents.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #189849
yahoo ça pue...

vive google !
Le #189855
en chine
Yahoo = Google = Microsoft

Pour s'implanter les sociétés doivent faire des concessions
Le #189867
Google n'est pas mieux, il n'y avait pas eu aussi une histoire identique avec google ?

Enfin bon, soyons pas naïf, c'est le monde du business quoi.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]