Yoshida : le Japon en retard sur la technologie des jeux

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Videogaming247
Ubisoft Studio

Le PDG de Sony Worldwide Studios a récemment admis à Videogaming247 que le Japon a pris du retard technologique sur leurs licences, comparé aux productions qui voient le jour aux États-Unis et en Europe.

Ubisoft StudioLe jeu vidéo a longtemps été synonyme au Japon, au vu du nombre de productions émanant des studios de l'archipel. Or, depuis la dernière génération de consoles de salon, l'écart se creuse entre les productions japonaises et occidentales. La PlayStation 3 et la Xbox 360 proposant des capacités du même acabit qu'un PC, les développeurs américains et européens y trouvent donc davantage leur compte.

Le président de Sony Worldwide Studio, Shuhei Yoshida, s'est exprimé à ce sujet auprès de Videogaming247. « La base technologique est passée du Japon vers les États-Unis et l'Europe », a-t-il déclaré.


L'impitoyable course à la technologie
Shuhei Yoshida   PDG Sony Worldwide StudiosLes dernières consoles de salon aidant, les joueurs deviennent de plus en plus pointilleux sur la qualité graphique des jeux vidéo, laissant les titres les moins percutants au placard. Yoshida précise d'ailleurs que le passage de la seconde à la troisième génération de consoles porte un lourd préjudice aux studios japonais, puisque « la technologie est devenue plus sophistiquée ». C'est pourquoi on retrouve une grande partie des projets nippons sur les consoles portables et sur Wii.

« Il y a des gens talentueux, des ingénieurs... aux USA et en Europe, et c'est relativement simple de former une grande équipe requise pour concevoir cette génération de jeux », a continué le PDG. « Ce n'est pas le cas au Japon, parce qu'il n'a pas une base étendue comme l'industrie du cinéma ; il n'y a pas [beaucoup de gens] à la pointe de la technologie graphique. C'est ce qui fait que la grande majorité des développeurs au Japon connaissent une progression lente ».

Pour illustrer le fait que certains studios s'en sortent relativement bien d'un point de vue technique, Yoshida prend l'exemple de Gran Turismo et Metal Gear Solid : « C'est incroyable de voir que certaines équipes telles que celle de Kojima-san ou celle de Polyphony Digital continuent de créer d'immenses jeux. Mais ce n'est pas [indicatif] du cœur de l'industrie software japonaise, malheureusement », a-t-il précisé. Toujours est-il que des compagnies telles que Capcom ou Square Enix ne se laissent pas abattre avec un Resident Evil 5 et un Final Fantasy XIII visuellement impressionnants.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]