La 5G indispensable à la compétitivité économique, pour le secrétaire d'Etat au Numérique

Le par Christian D.  |  4 commentaire(s) | Source : BFMTV
5G 1

Malgré les questionnements autour de la 5G, notamment d'un point de vue sanitaire, et les appels à temporiser, le gouvernement rappelle l'importance des nouveaux réseaux pour la compétitivité économique.

Avec le confinement du début d'année, le processus d'enchère pour la bande 3,5 GHz qui hébergera les services mobiles 5G a été stoppé net mais doit reprendre cet automne, avec une attribution des licences d'exploitation aux opérateurs rapidement derrière et un possible lancement des premiers services commerciaux avant la fin de l'année ou début 2021.

En parallèle, les débats publics sur l'intérêt de la 5G pour les consommateurs et sur son impact sanitaire se sont amplifiés ces derniers trimestres, avec parfois des rejets violents manifestés par des destructions d'antennes et d'équipements télécom ou des intimidations de salariés sur le terrain, parfois sans rapport avec la 5G.

L'Anses ne devant produire les conclusions de sa méta-étude sur l'effet potentiel des radiofréquences de la 5G sur la santé que début 2021, des appels à un blocage des déploiements ont été plusieurs fois relayés, en sous-entendant souvent que le sujet était purement entre les mains des industriels avec la bienveillance de l'Etat.

5G

Même les débats engagés par le régulateur sur ces questions (notamment celle de l'impact énergétique et environnemental) n'a pas suffi à enrayer ce mouvement de défiance vis à vis de cette nouvelle technologie. Malgré ce climat délétère, le gouvenement n'entend cependant pas ralentir la cadence.

Cédric O, secrétaire d'Etat au Numérique, a rappelé l'importance de la 5G pour l'économie et le risque de se retrouver en arrière du mouvement, alors que les réseaux de nouvelle génération sont déjà opérationnels ailleurs en Europe.

Evoquant un risque pour la France de se mettre en retard sur des innovations comme la télémédecine et la modernisation de l'agriculture, il prône cependant une approche "non coercitive" en misant plutôt sur une remise à plat du fonctionnement et de la consommation des services numériques.

Tout en refusant l'idée de brider les forfaits internet fixes, il évoque la nécessité de repenser certains aspects pour en optimiser la consommation d'énergie sans pour autant freiner l'essor d'usages par ailleurs en constante progression.

Ces questions orientées grand public ne doivent cependant pas freiner les atouts de la 5G pour le secteur professionnel et industriel, la crainte étant que les entreprises innovantes ne s'installent dans les pays où les réseaux de nouvelle génération sont déjà présents.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
sansimportance offline Hors ligne VIP icone 8525 points
Le #2106416
"...le gouve(r)nement n'entend cependant pas ralentir la cadence..."

C'est le gouvernement ou les industriels qui poussent au Q ?
(cf : le sujet était purement entre les mains des industriels avec la bienveillance de l'Etat.)

"...l'importance de la 5G pour l'économie..."
L'économie de qui ? De Cédric ?

"...Evoquant un risque pour la France de se mettre en retard sur des innovations comme la télémédecine et la modernisation de l'agriculture,..."
Mort de rire...
Comment peut-on parler de la modernisation de l'agriculture sachant que la plupart des agriculteurs sont tout simplement en zones blanches ?
La 5G va bannir les zones blanches ? Mon œil !

"...les atouts de la 5G pour le secteur professionnel et industriel..."
Ah ben là je comprend mieux

"...la crainte étant que les entreprises innovantes ne s'installent dans les pays où les réseaux de nouvelle génération sont déjà présents."
Mort de rire bis.
Déjà si la 4G était présente de partout ça suffirait largement pour tout le monde.
Quand au "entreprises innovantes" elles n'ont pas attendues la 5G pour se barrer
FRANCKYIV away Absent VIP icone 52629 points
Premium
Le #2106418
J'ai du mal à voir l'intérêt de la 5g pour madame michu ...

En fait, je vois même mal l'intérêt pour moi qui suis Geek.

J'ai un smartphone 4g avec 100 Go de data.

Si j'utilise mon ordinateur portable en déplacement et que j'utilise le partage de connexion avec mon smartphone, j'ai en moyenne un débit de 100 Mb qui est plus que confortable pour surfer/bosser sur mon ordinateur portable.

Donc l'intérêt d'avoir de la 5g plus rapide même pour moi (à fortiori si on paie plus cher) est quasi nul ...
tournesol offline Hors ligne Héroïque avatar 824 points
Le #2106421
Et pendant ce temps, des abrutis de sénateurs veulent voter une loi pour interdire les abonnements Internet illimités.
Zlandicae offline Hors ligne Vétéran icone 1549 points
Le #2106455
En plus, parler de la 5G pour la télémédecine... Pourquoi, les patients seront opérés dans l'ambulance ou dans les hôpitaux ?
Parce que si c'est dans les hôpitaux, la fibre, c'est beaucoup mieux, plus stable, plus fiable, moins énergivore, moins sujet à parasiter le matériel, etc...
Si c'est à domicile... Pareil pour la fibre...
Si c'est dans l'ambulance... Vous voyez, vous, une opération dans une ambulance ou sur le terrain avec tous les risques sanitaire et autres que cela comporte ?

LA 4G, et la 4G+ en plus, est plus que largement suffisante voir surdimensionnée pour TOUS les usages mobiles. Si son déploiement était fait CORRECTEMENT, il n'y aurait déjà AUCUN soucis de bande passante avec.

LA 5G, c'est surtout et avant tout un produit purement consumériste qui ne sert A RIEN, si ce n'est justifier une surconsomation inutile... Ah oui, car aussi, la 5G va nécessiter une maillage 3 fois plus dense que la 4G et consommera 3 fois plus d'énergie. A l'heure où les économies d'énergie devraient être une absolue priorité, c'est juste du pur non sens !

Actuellement, il n'y a AUCUNE application mobile ayant besoin d'une bande passante aussi élevée. AUCUNE ! Et c'est même le cas pour celles à venir à moyen/long terme.
Quand aux applications fixes, la fibre est considérablement plus économique, plus facile à mettre à jour, autrement plus fiable et au besoins énergétiques bien inférieurs à ceux de n'importe quel réseau mobile.

Quand aux soucis probables (mais pas avérés), il faudrait une étude INDÉPENDANTE pour se faire une vraie idée mais, le gouvernement ne l'autorisera jamais du haut de son dogme poussant à toujours plus de consommation, même et surtout quand c'est inutile !

Bref, le gouvernement, plutôt que de vouloir absolument imposer une technologie qui, pour l'instant, n'apporte absolument rien d'utile si ce n'est de nouveaux problèmes à venir, il devrait plus pousser à une couverture totale de la population en 4G et en Fibre... En plus, il y a de forte chance que ça coûte moins cher à terme !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire