Malgré son imposante notoriété, le rappeur américain n’a su faire pencher la balance et séduire les joueurs de tous horizons la faute à un criant manque de finition touchant à vrai dire l’ensemble du jeu. Contrairement à Vin Diesel qui a su s’imposer avec aisance dans le monde des jeux vidéo, Curtis James Jackson III est toujours en quête de reconnaissance.

50 Cent : Blood on the Sand vise ainsi à relancer une machine culturelle décidément rouillée et usée par le temps. Ce nouvel opus fait directement suite au précédant opus se résumant plus ou moins en une succession de massacres virtuels et de violents combats au corps à corps.

50 Cent Blood on the Sand   Image 2 50 Cent Blood on the Sand   Image 3

L’escalade de la violence
Mais au lieu d’aborder des rues bondées de gratte-ciels et autres malfrats, l’ami 50 Cent devra cette fois combattre dans un environnement tout autre qui rappelle à première vue le Moyen-Orient. Il semblerait en effet que ce dernier se soit engagé dans un conflit militaire impliquant de gros moyens qu’il devra anéantir toujours aux côtés de la G-Unit.

En marge des conventionnelles batailles humaines, le joueur pourra assister à des phases de poursuite et de haute destruction scriptées à souhait. L’intérêt du jeu résidera avant tout dans la présence de titres musicaux exclusifs qui raviront à n’en pas douter les inconditionnels fans du rappeur.

Date de sortie prévue pour la fin de l’année 2008 sur PS3 et Xbox 360.