Le torchon continue de brûler entre les éditeurs de presse et les bloqueurs de publicité. Selon une information des Échos, le GESTE prépare une action en justice qui devrait viser en particulier AdBlock Plus.

justiceRéunissant les principaux professionnels éditeurs en ligne, le Groupement des Editeurs de Services en Ligne a reçu le soutien de l'IAB France qui représente les acteurs de la publicité en ligne. La possible plainte s'inspirerait de l'exemple allemand.

Cet été, des éditeurs outre-Rhin ont porté à la connaissance de la justice le cas AdBlock Plus et ses pratiques commerciales, dont le fait de faire payer des éditeurs pour que leurs publicités ne soient pas bloquées en vertu de critères établissant des publicités dites acceptables (non intrusives).

Outre de dénoncer des méthodes assimilées à de l'extorsion, c'est tout simplement un problème de viabilité pour les sites tirant leurs revenus de la publicité qui est mis en exergue.

Jusqu'à présent, Eyeo, l'éditeur d'AdBlock Plus basé en Allemagne, n'a pas paru très ému par les diverses formes de riposte à son encontre. Le champ d'action d'AdBlock Plus continue pour sa part de s'élargir avec désormais la possibilité d'empêcher une personne de savoir que son message Facebook a été lu.

En réponse à l'article des Échos, le sécrétaire général du GESTE a fait savoir que les consultations juridiques se poursuivent. Il a ajouté qu'une action imminente n'a pas été décidée.