Logo HeinekenSuite à la plainte déposée par l'association ANPAA ( Agence Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie ) au mois de septembre dernier au sujet des publicités diffusées sur le portail en ligne du brasseur néerlandais Heineken, le TGI ( Tribunal de Grande Instance ) de Paris a rendu son verdict le 8 janvier dernier.

C'est ainsi que la société Heineken a été reconnue coupable pour ne pas avoir respecté la législation française concernant la publicité pour l'alcool. Il lui a été ainsi ordonné de retirer ces publicités sous peine de 3 000 euros par jour de retard.

Bien qu'Internet ne soit pas mentionné dans les médias autorisés à diffuser de la publicité pour l'alcool, à savoir la presse écrite, la radio, les affiches ou enseignes, les messages et circulaires commerciales des fabricants, les catalogues et brochures envoyés par les fabricants, les producteurs et négociants, les voitures utilisées pour les opérations de livraison, les fêtes et foires traditionnelles, les stages d'initiation oenologique et les goodies, Heineken entend faire appel de cette décision puisqu'il considère qu'Internet peut être inclus dans la catégorie messages et circulaires commerciales. L'argument n'a pas été entendu par le juge qui préfère s'en tenir à l'interprétation purement littérale de la loi. Affaire à suivre.