Ça sent le sapin pour l'application de messagerie instantanée Google Allo. À The Verge, Google a indiqué faire une pause dans l'investissement pour le développement de cette application pourtant encore relativement jeune. Sa première version remonte à seulement septembre 2016.

Facebook-Messenger-SMSCe qui entre les lignes ressemble plus globalement à un abandon illustre les difficultés de Google dans sa stratégie en matière de messagerie. Elle n'a jamais été très claire avec plusieurs applications de Google qui sont entrées en concurrence entre elles. Pendant ce temps, les applications de messagerie de Facebook et autres cartonnent.

Au lieu d'une énième application de messagerie supplémentaire, Google se concentre désormais sur le standard Rich Communication Services (RCS) au sein d'Android Messages pour " enrichir " les SMS. Parmi ses possibilités, la messagerie instantanée entre utilisateurs, les discussions de groupe, savoir si un message a été consulté, l'envoi de fichiers et le partage de contenus lors d'un appel.

Loin d'être une nouveauté, RCS s'appuie sur le protocole IP et transite ainsi par le réseau 4G, contrairement au SMS. Le soutien de Google pour RCS n'est également pas nouveau. RCS a été conçu pour fonctionner avec des opérateurs qui peuvent développer leurs propres applications.

Au sujet de l'engagement avec les opérateurs et fabricants (pour des terminaux compatibles), Anil Sabharwal de Google déclare à The Verge : " Nous ne pouvons pas le faire sans ces partenaires. Nous ne croyons pas qu'il faille adopter l'approche d'Apple. Nous sommes fondamentalement un écosystème ouvert. "

Contrairement avec iMessage d'Apple, il n'y aura toutefois pas de chiffrement de bout en bout.