Comme Matt Gemmel est un développeur iOS et OS X, son brûlot doit être pris avec un certain recul. Sur son blog, ce développeur écossais s'en prend à Android et plus particulièrement la possibilité de monétiser des applications.

Dans son long billet, il pointe principalement du doigt le piratage d'applications qui porte atteinte au business que veulent mettre en place les développeurs autour de Google Play. Il expose notamment que les utilisateurs piratent les apps Android parce que c'est tout simplement facile à faire.

Une facilité qui selon lui tient au fait que la plateforme a été pensée avec une " mentalité d'ouverture ", et d'aller jusqu'à affirmer que Android " a été conçu pour le piratage ".

Android-logoLes apps iOS ne sont pourtant pas épargnées par le piratage. Néanmoins, la manœuvre est plus complexe pour l'utilisateur lambda afin de profiter d'applications sans payer avec la nécessité de jailbreaker son appareil. Avec Android, il suffit presque d'aller dans les paramètres de sécurité et autoriser les sources inconnues.

Pour Matt Gemmel, il convient donc de " verrouiller " Android, et d'opposer un modèle fermé grâce auxquels les développeurs peuvent faire leur beurre à un modèle ouvert.

En réalité, plusieurs développeurs et éditeurs se plaignent du piratage sur Android. Récemment, Madfinder Games a décidé de proposer gratuitement son jeu " Dead Trigger " sur Android en raison de son piratage massif. " Le taux de piratage sur des appareils Android était incroyablement élevé ". Auparavant, le jeu était pourtant proposé à seulement 0,99 dollars.