C'est un peu la bonne vieille punition du " vous me copierez cent fois... "en version numérique qu'a prononcée le juge Colin Birss au Royaume-Uni à l'encontre d'Apple dans l'affaire qui l'oppose à Samsung concernant l'accusation de copie du design de sa tablette iPad.

Ayant conclu que les tablettes Galaxy Tab n'enfreignaient pas les brevets d'Apple, le juge a ordonné au groupe de Cupertino de l'afficher publiquement via un bandeau affirmant que Samsung ne s'est pas inspiré de sa tablette iPad dans la presse anglaise et durant six mois sur son site Web.

Nouvel iPad 02 A l'instar d'autres décisions dans d'autres pays, le juge a considéré que les tablettes de Samsung étaient suffisamment différentes de l'iPad pour ne pas conduire à un risque de confusion entre les produits chez le consommateur.

Il a notamment justifié cette décision le 9 juillet dernier en indiquant que les tablettes de Samsung n'étaient pas aussi " cool " que l'iPad dans la finition et l'ergonomie. Il a également répondu favorablement à la requête de Samsung demandant qu'Apple cesse de dénigrer publiquement le groupe coréen.

C'est cette injonction qui va conduire Apple à la situation inédite de devoir faire de la publicité pour son concurrent, jusque sur son propre site Web. Le groupe de Cupertino devra en outre payer des encarts dans plusieurs journaux et magazines.

Apple a déjà prévenu qu'elle ferait appel de la décision du 9 juillet, menant une fois de plus la querelle judiciaire jusqu'à ses dernières possibilités.

Source : Bloomberg