iPad Pro faceLes dernières années ont été plutôt difficiles pour l'industrie du PC avec un recul des ventes sous la poussée des tablettes tactiles et de smartphones dont les fonctionnalités se rapprochent de celles trouvées sur les ordinateurs.

Depuis, le monde du PC a cherché à se réinventer mais pour Tim Cook, dirigeant du groupe Apple, il est déjà trop tard : plus personne n'a envie d'un PC classique, qu'il soit fixe ou portable. Ce commentaire intervient bien sûr à l'heure du lancement de la tablette iPad Pro qui doit les remplacer tous.

Et de fait, Tim Cook affirme qu'elle en a le pouvoir : "Oui, l'iPad Pro est l'alternative d'un PC portable ou fixe pour beaucoup, beaucoup de personnes. Elles vont commencer à l'utiliser et se rendre compte qu'elles n'ont plus besoin d'autre chose, en dehors de leur téléphone", a-t-il indiqué au Daily Telegraph (il ne faudrait quand même pas cannibaliser l'iPhone).

L'iPad Pro est une machine puissante avec son processeur Apple A9X et ses 4 Go de RAM, capables de gérer des applications professionnelles lourdes, et les possibilités de son affichage tactile associées à iOS 9 (Split View, Slide Over...) et de ses accessoires (dock/clavier, stylet...) doivent renouveler les scénarios d'utilisation.

Et l'attrait d'un grand affichage 12,9 pouces avec un stylet Apple Pencil peuvent séduire les professionnels de la création, la tablette iPad Pro n'est pas que pro : ses équipements audio, avec les quatre haut-parleurs avec son spatialisé apportent une expérience multimédia et ludique pouvant faire mouche auprès du grand public.

Le véritable test, celui de l'épreuve du feu de la commercialisation, débutera bien sûr le 11 novembre et permettra de vérifier si les affirmations de Tim Cook sont pertinentes. Jusqu'à présent, les analystes ont été plutôt circonspects sur les perspectives de l'iPad Pro sur la fin d'année.

Source : Daily Telegraph