Avec l'amélioration de leurs performances, les appareils mobiles sont capables d'accéder à de plus en plus de services facilitant le quotidien des utilisateurs. Mais à mesure que ces services se perfectionnent et impliquent l'utilisation de données personnelles se pose la problématique de leur sécurisation.

Il existe différentes solutions proposées par par les acteurs industriels mais pas d'approche commune. ARM, spécialiste de la conception d'architectures mobiles, veut initier le mouvement qui pourrait faire naître un standard en la matière avec l'appui du français Gemalto ( avec le concours de sa filiale Trusted Logic Mobility ) et de la société Giesecke & Devrient en annonçant la création d'une co-entreprise chargée d'élaborer une telle solution.

ARM logo proLes technologies de sécurisation seront celles soutenues par les entreprises participantes et notamment la technologie TrustZone d'ARM pour développer un TEE ( Trusted Execution Environment ) qui combinera des éléments de sécurité matériels et logiciels et qui pourra être adapté sur toutes les plates-formes mobiles.

Le TEE fournira le socle sécurisé nécessaire au développement de tout un ensemble d'applications allant du paiement mobile aux applications professionnelles en passant par le commerce en ligne et l'accès aux contenus payants.

Cette base commune permettra en retour une plus large ( et plus fréquente ) utilisation des services proposés aux utilisateurs finaux. ARM tente ainsi un coup de force pour faire de sa technologie TrustZone l'ossature de la sécurisation des appareils connectés.

TrustZone étant intégrée par défaut dans l'architecture ARM Cortex-A à la base des processeurs présents dans une majorité d'appareils mobiles ( smartphones, tablettes, consoles de jeu... ), elle constitue une option de choix en vue d'une standardisation des TEE.