Selon Le Télégramme, le système d'information de l'Élysée a subi deux attaques informatiques qualifiées de majeures. La cyberattaque la plus récente a eu lieu entre le 6 mai et 15 mai 2012. Une période qui correspond au second tour de la dernière élection présidentielle et à la prise de fonction de François Hollande.

D'après les informations du quotidien de Bretagne, ces cyberattaques passées sous silence ont eu de lourdes conséquences et de faire allusion à une opération de grande ampleur pour remettre à neuf le réseau informatique de l'Élysée. A priori, bien plus qu'une simple désinfection de quelques postes.

À France Info, l'Élysée a reconnu des tentatives d'intrusion mais a minimisé les faits et d'écarter toute conséquence " pour la sécurité du réseau présidentiel ".

ElyséeEn 2011, c'est Bercy qui avait subi une cyberattaque. L'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information ( Anssi ) avait évoqué à l'époque une attaque d'espionnage informatique d'ampleur. Cette attaque avait été initiée par l'infection d'un code malveillant envoyé en pièce jointe d'emails.

Pour l'agence, l'attaque n'était pas l'œuvre d'un hacker isolé mais de professionnels déterminés et organisés.

Ces cyberattaques contre l'Élysée sont dévoilées alors que le sénateur Jean-Marie Bockel doit présenter dans quelques jours un rapport d'information sur la cyberdéfense.