Le ministère de l'Éducation nationale a indiqué avoir ouvert une enquête portant sur des soupçons de fuites de sujets du baccalauréat scientifique.

salle-examenSi les épreuves écrites débutent à partir du 15 juin, les évaluations des compétences expérimentales (ECE) de physique-chimie et de sciences et vie de la Terre ont eu lieu du 6 au 9 juin. C'est sur ces épreuves de travaux pratiques que les soupçons de fuites pèsent. D'une durée d'une heure, elles comptent pour 4 points sur la note finale.

Au centre de l'affaire, une page Facebook qui a proposé vingt sujets d'ECE, des critères d'évaluation et des corrections. De premières rumeurs avaient circulé fin mai. Moyennant une vingtaine d'euros, l'accès aux sujets a fait l'objet d'un commerce.

Pour des personnes qui ont pu avoir accès, les fuites paraissent authentiques. Selon un blog du Monde, le ministère de l'Éducation nationale minimise l'impact du possible incident en soulignant que " ce sont les compétences expérimentales qui sont prioritairement évaluées. "

A priori, nous sommes loin du cas de l'édition 2011 du bac S qui avait été entachée par une fuite sur Internet (via le forum jeuxvideo.com) d'un exercice de mathématiques. À l'origine de la fuite, un technicien qui s'occupait d'entretenir les machines de reliure d'un rectorat.