Logiquement et très simplement prénommé Beijing 2008, le jeu développé par les studios de Sega souffre apparemment de grandes carences visuelles indignes des consoles next-gen alors même qu’il vise à les séduire. Cette particularité ne va, à vrai dire, influencer de façon significative un concept qui se veut généraliste et simplifié en tout point.

Possédant la licence officielle, la firme japonaise sera la seule à pouvoir exploiter l’événement sans crainte et tâchera au final de retranscrire pas moins de 35 épreuves officielles. Ces dernières seront dotées selon Sega de contrôles simples pouvant non seulement correspondre aux joueurs amateurs mais aussi aux connaisseurs.

Beijing 2008   Image 5 Beijing 2008   Image 6 Beijing 2008   Image 2

Pseudo innovations ou réelles améliorations ?
La complexité des contrôles sera en relation directe avec l’épreuve, ainsi sur le 100m il faudra toujours bourriner sur les touches pour pouvoir courir à l’image d’un Asafa Powell, tandis que la natation nécessitera un bon sens du rythme et de la synchronisation pour battre un certain Ian Thorpe. Cette diversification s’effectue au détriment d’un certain réalisme sportif mais aussi visuel.

A vrai dire, la plupart des développeurs en charge d’un tel projet n’ont jamais voulu entrer dans les détails et visent principalement un grand et large public. Sega ne déroge point à la règle et rejoint sans attendre des horizons d’accessibilité.

Date de sortie prévue pour l’été 2008 sur PC, PS3 et Xbox 360.