BSA   Campagne (filet)La BSA pour Business Software Alliance est une organisation oeuvrant pour la " promotion d'un monde numérique légal et sûr ", à savoir une organisation très procédurière qui ne supporte pas le mot piratage. Elle compte parmi ses membres des éditeurs célèbres à l'instar de Adobe, Apple, Autodesk, Corel, Symantec et bien sûr Microsoft.

La BSA aime traditionnellement mettre en avant les études de l'institut IDC avec des chiffres relativement impressionnants. Ainsi, les dernières données publiées par l'antenne locale de la BSA en France, indiquaient que le taux de piratage dans l'Hexagone était de l'ordre de 45 % et qu'une baisse de 10 points de ce taux générerait la création de près de 14 500 nouveaux emplois et une forte contribution à l'économie française dans son ensemble, de l'ordre de 6 millions d'euros.


Les centres d'appels épinglés par BSA France
Apparemment, il est des secteurs plus enclins que d'autres au piratage, et selon un communiqué de BSA France diffusé ce jour, les centres d'appels peuvent faire office de locomotive. A l'issue des contrôles qu'elle a effectués en 2007, la BSA affirme que 97 % des logiciels installés dans les centres d'appels sont piratés, c'est-à-dire sans licences. Petit bémol toutefois, ce sont en réalité 570 postes de travail qui ont été contrôlés pour 2 800 copies illégales de logiciels avérées. Suite aux procédures engagées à l'encontre des contrevenants, un versement moyen de 93 000 euros aux éditeurs membres de BSA a été opéré.

BSA France pointe du doigt la responsabilité des gérants d'entreprises et outre l'aspect délictueux, souligne les risques encourus en termes de sécurité informatique et de performance pour les partenaires et clients des sociétés utilisant des copies illégales de logiciels.