Chine P2P" Pour échapper aux sanctions, les pirates prennent souvent des serveurs dans d'autres pays ou régions, posant de grandes difficultés aux autorités policières ", a déclaré Gao Feng, responsable officiel senior du ministère de la sécurité.

" Les infractions aux copyrights, dans leur essence même, sont des délits internationaux. Pour stopper efficacement de telles activités, nous avons besoin d'une coopération internationale améliorée sur l'application des lois ", a t-il ajouté.

Depuis le début de la campagne lancée an août dernier, les autorités ont enquêté sur 1 001 affaires d'enfreintes aux copyrights sur Internet, soit davantage qu'en 2005 et 2006 confondus, a précisé, Yan Xiaohong, vice-ministre de l'administration nationale chinoise responsable du respect des droits dans le pays asiatique.

Près de 900 000 yuans - quasiment 85 000 euros - ont été récoltés par le biais d'amendes, avec 339 sites Internet pirates fermés et 123 serveurs confisqués. La Chine est un des pays les plus critiqués au monde concernant le respect de la propriété intellectuelle, dans des secteurs aussi variés que la musique, le cinéma, les jeux vidéo et autres logiciels.