ifpi logo.pngLe 13 février dernier, suite à une plainte de l'IFPI ( International Federation of Phonographic Industry ), les enquêteurs de la police judiciaire ont effectué une perquisition au Thamilan Music Centre, un magasin situé en plein Paris et spécialisé dans la musique et le cinéma indiens.

Les policiers ont ainsi saisi 3 000 CD audio et plus de 200 000 DVD vidéo en provenance de Hong Kong, de Malaisie et de Singapour qui s'avéraient être des contrefaçons. Cette descente est une victoire pour les producteurs indiens de musique et de cinéma qui n'entendent pas baisser la garde face au phénomène du piratage de leurs productions qui est " un problème croissant en Europe ", selon le directeur de l'unité de lutte contre le piratage du BPI ( British Phonographic Industry ). Cette dernière est la branche britannique de l'IFPI à laquelle est rattachée Bollywood, l'industrie indienne du cinéma.
Source : 01net