Codeweavers_logoNous vous parlions il y a quelques jours de la sortie de la version finale de Wine 1.0, ce logiciel permettant de faire fonctionner une partie des logiciels et jeux prévus pour Windows sous GNU/Linux et quelques Unix comme *BSD et Solaris.
Distribué sous licence LGPL, ce dernier permet l'inclusion de code propriétaire et la revente du programme ainsi modifié. Outre Cedega, connu notamment pour sa spécialisation dans la compatibilité vidéo-ludique entre GNU/Linux et les jeux prévus pour Windows, CodeWeavers réalise lui aussi plusieurs solutions payantes, à destination de GNU/Linux mais aussi de Mac OS X.

La société, qui participe activement au développement de Wine, avait notamment été engagée par Google pour aider au portage de Picasa vers le système du manchot et plus récemment pour améliorer le fonctionnement des logiciels Adobe sous GNU/Linux.


Plusieurs produits autour de Wine
CodeWeavers propose actuellement CrossOver Standard et, depuis peu, CrossOver Games. Le premier vise avant tout la stabilité et la compatibilité avec certains logiciels choisis par la firme comme par exemple les suites Office de Microsoft. La version Games, quant à elle, permet une compatibilité spécialement travaillée en direction d'un certain nombre de jeux populaires. Notons que CrossOver Pro, plus coûteux que la version standard, inclut les deux précédents, plus quelques ajouts (support plus long etc...). Les prix varient de 14 à 64 euros par licence, selon le statut du client et le nombre de licences commandées.

Par rapport à Wine, CrossOver apporte un support Mac OS X*, une interface graphique, une meilleure intégration à l'environnement de bureau et une certaine simplicité d'utilisation. CrossOver mise également, pour ses versions Standard / Pro, sur la stabilité.

*Celui-ci existe via Wine, mais est assez complexe à mettre en place.


CrossOver 7.0
Coïncidant avec la sortie de la version 1.0 finale de Wine, CrossOver annonce l'arrivée de la version 7.0 de son logiciel phare. Parmi les principales nouveautés, notons un premier support de la suite Office 2007, y compris Outlook 2007. Les logiciels Adobe CS et CS2 fonctionnent, notamment Photoshop. Profitant des avancées de Wine 1.0, c'est évidemment aussi un grand nombre de bugs qui ont été corrigés. La version professionnelle, incluant CrossOver Games, promet un fonctionnement correct de jeux comme Guild Wars, World of Warcraft, Team Fortress 2 et la plupart des jeux Steam.

Évidemment, rappelons que même si de grands progrès ont été réalisés ces dernières années, ni Wine ni CrossOver ne peuvent assurer 100% de compatibilité avec les logiciels et jeux Windows. Certains ne fonctionnent tout simplement pas, d'autres nécessitent la copie de l'installation Windows... et des bugs sont parfois à déplorer. Malgré cela, ces logiciels restent de bonnes solutions dans plusieurs cas parmi lesquels :

  • Ils ne nécessitent pas d'acquérir une licence Windows pour utiliser les logiciels prévus pour cet environnement.

  • Au contraire de la plupart des logiciels de virtualisation actuels, ils permettent de faire tourner l'accélération 3D avec des performances honorables. Si le moteur graphique employé par les logiciels ou jeux utilise l'OpenGL, on observe même des performances très proches de celles qui auraient été rencontrées sous Windows.

  • Ils peuvent permettre d'éviter le fameux double-boot.