La mesure avait été annoncée au mois de juin, en même temps que l'abandon des crédits Facebook. Après une période de test avec plusieurs partenaires et éditeurs de jeux sociaux dont Zynga, Playdom et Kixeye, Facebook ouvre à tous les développeurs la possibilité de proposer des abonnements dans les applications.

Cette fonctionnalité d'abonnement permet aux développeurs de fixer des prix basés sur la monnaie locale d'un pays et offrir différents niveaux d'abonnements. Les utilisateurs Facebook peuvent payer avec une carte bancaire ou un compte PayPal. Depuis leur compte Facebook et les paramètres de paiement, ils peuvent annuler un abonnement.

Facebook recommande par ailleurs d'être clair envers les utilisateurs, notamment si un développeur propose des paiements in-app et des abonnements. L'utilisateur doit comprendre sans peine à quoi s'applique chaque type de paiement.

Facebook-abonnement-appCe qui est en tout cas clair, c'est que Facebook prélèvera 30 % sur les transactions opérées. Cette semaine, Facebook a également annoncé l'arrivée de la publicité pour des applications dans le fil d'actualité des utilisateurs mobiles.

Petit point Bourse de rigueur, après une grosse chute mardi et la perspective de passer sous la barre des 20 dollars, l'action Facebook a regagné quelques plumes pour avoisiner les 21 dollars. Rappelons qu'elle avait été introduite à 38 dollars.