Le Front National a invité la presse à une conférence dans laquelle devait s'exprimer Jean-Marie Le Pen sur ses agissements en Algérie. Le communiqué mentionnait même quelques propos du père de l'actuelle candidate aux Présidentielles 2012 où il était question de "dire la vérité aux Français sur les tortures en Algérie."

Ce communiqué s'est rapidement révélé être un faux, le parti ayant découvert l'intrusion de pirates sur leur site. Le Front National a donc du apporter un démenti, Jean-Marie Le Pen n'ayant aucunement l'intention d'aborder le sujet.

Le penEn revanche, l'ancien homme fort du parti ne compte pas en rester là. Le Pen père saisira la justice et portera plainte contre diffamation. En pleine campagne électorale, il ne semble pas surpris d'avoir été visé par une telle attaque. Il souligne non sans humour qu'en France, les opposants se contentent d'email du genre, et que le progrès lui épargne les tentatives d'empoisement et les "coups de revolver".

Source : Le Parisien