Ubuntu 7.04 (400x319)Du 29 au 31 janvier, à Paris, se tient le salon Solutions Linux. À cette occasion, la gendarmerie nationale a déclaré que d'ici 5 années, la totalité de son parc informatique, soit 70 000 postes, fonctionnera sous le système Ubuntu Linux.

Cette migration permettra à la gendarmerie de diminuer ses frais en équipements informatiques, mais aussi de ne plus avoir à se plier aux contraintes des logiciels propriétaires. À titre d'exemple, le remplacement d'Office par OpenOffice, qui a commencé en 2005 et qui est à présent bouclé, lui permet d'économiser 2 millions d'euros par an sur le prix des licences.


Microsoft n'a plus sa place à la gendarmerie
Après avoir vu sa suite bureautique Office remplacée par OpenOffice ( à 98 %, puisque sur 2 % des machines, une vieille version d'Office subsiste en cohabitation ), son navigateur Internet Explorer évincé par Firefox ( sur 100 % des postes ), son client de messagerie électronique Outlook poussé vers la sortie par Thundebird ( 95 000 boîtes e-mail sur 110 000 ) et son système d'exploitation Windows bientôt oublié pour un système Linux, Microsoft n'a visiblement plus sa place à la gendarmerie nationale qui lui préfère les logiciels libres.