Google logoTout est rentré dans l'ordre mais mercredi en fin d'après-midi, des utilisateurs de Google Agenda ont été dans l'incapacité de se connecter à se service en ligne de calendrier et de partage d'évènements. Une indisponibilité qui a duré pendant près d'une heure.

Ce n'est pas la première fois que des services estampillés Google sont sujets à de tels problèmes. Les incidents relatifs à Gmail sont par exemple parmi ceux qui sont les plus relayés sur la Toile. Une raison toute simple, Gmail est l'un des services Google les plus utilisés.

Depuis le début du mois de mars, ce sont tout de même six incidents qui ont frappé Gmail. Leur impact est finalement assez minime dans la mesure où généralement peu d'utilisateurs sont touchés. Au début du mois d'avril, une interruption du service a par exemple touché moins de 0,009 % de la base des utilisateurs Gmail.

Pour le cas de Google Agenda, Google parle néanmoins d'un problème qui a concerné " un grand nombre d'utilisateurs ", ce qui est assez rare. On n'en saura pas beaucoup plus sur les raisons de l'indisponibilité ; une " gêne " pour laquelle Google présente évidemment ses excuses.

L'une des pannes ayant généré un grand " ramdam " pour un service Google est celle de Gmail en août 2008. Google avait alors tenté de remettre les choses à leur place en indiquant que son webmail affichait un taux de disponibilité mensuel de 99,9 %. Reste que l'incident avait suffi à faire s'interroger les utilisateurs sur la confiance à accorder à un service en ligne, plutôt que d'avoir recours à une solution locale. Aujourd'hui, la mode est de toute façon au Cloud Computing.

Google propose un tableau de bord où il informe les utilisateurs des performances de ses services Google Apps.