ComScoreAux Etats-Unis, d'après les derniers chiffres publiés par le spécialiste de la mesure d'audience Internet, les sites Google continuent de faire la course en tête avec une part de marché dans le domaine de la recherche Web flirtant avec la barre des 60 % pour le mois de février. Entre janvier et février, elle est ainsi passée de 58,5 % à 59,2 %, soit une augmentation de 0,7 point là où ses plus proches concurrents ont enregistré une baisse. Les sites Yahoo! sont ainsi crédités d'une part de marché de 21,6 % et 9,6 % pour les sites Microsoft de plus en plus décrochés.


Pas péril en la demeure mais à souligner
Mais comme le laissait déjà supposer le dernier baromètre des moteurs de recherche XiTi Monitor, la situation outre-Atlantique n'est pas forcément le reflet de la situation à l'échelle mondiale. Un secret qu'il faudrait presque taire puisque c'est sous couvert d'anonymat qu'un analyste s'en référant toujours à des données comScore, a indiqué à Reuters que la part de marché de Google dans le monde a diminué.

A l'échelle de la planète, la part de marché attribuée à Google est passée de 63,1 % en janvier à 62,8 % en février. L'hégémonie Google n'est certes pas véritablement menacée mais la baisse est bien là. Le volume global de requêtes opérées via Google est quant à lui passé de 6,14 milliards à 5,86 milliards, une baisse effective pour l'ensemble de l'activité de recherche (de 71,9 milliards de requêtes à 67,4 milliards).

A noter par ailleurs que dans un tout autre domaine, celui des sites communautaires, comScore prévoit que l'audience mondiale de Facebook va bientôt être supérieure à celle de MySpace.